Mon compte Devenir membre Newsletters

Un nouveau label pour les artisans du BTP

Publié le par

Conséquence du Grenelle de l'environnement, la Capeb a lancé le label «Eco-artisan», début avril. Son obtention est subordonnée, notamment, au passage d'un test et au respect d'une charte qualité.

La Confédération des artisans et petites entreprises du bâtiment (Capeb) a lancé, début avril, son label «Eco-artisan». Destiné à tous les corps de métiers de l'artisanat du BTP, il a été créé en réponse aux objectifs de mise aux normes de 31 millions de logements, fixés par le Grenelle de l'environnement. Il distingue les artisans capables de conseiller les particuliers en matière d'efficacité énergétique, en toute indépendance. L'obtention de ce label se fait via un QCM de 40 questions, portant sur trois thématiques: connaissances génériques sur les performances énergétiques globales des bâtiments, sur l'utilisation d'un logiciel d'évaluation thermique et sur le développement durable. L'artisan doit également investir dans un logiciel professionnel d'évaluation thermique et signer la charte Eco-artisan à la Capeb de son département. Cette dernière repose sur trois engagements. Le premier concerne la capacité de l'artisan à proposer à ses clients des solutions globales en termes de performances thermiques pour son logement. Il doit, en outre, être capable d'apporter un conseil complet en matière d'efficacité énergétique (isolation, énergie, mais aussi menuiserie extérieure, ventilation...).

Enfin, l'artisan s'engage à proposer des solutions adaptées et efficaces dans son corps de métier, à établir des devis en vue d'optimiser la performance énergétique du bâtiment. Il sera audité tous les trois ans par un organisme indépendant. Le label sera déployé sur l'ensemble du territoire d'ici à 2009.

Rens.: www.capeb.fr

)