Mon compte Devenir membre Newsletters

Un roulottier sans routine

Publié le par

Laurent Reynaud exerce un métier peu banal: il fabrique des roulottes du sol au toit, toutes des modèles uniques. Sans se reconnaître dans la tradition tzigane, il est néanmoins amateur de voyages et n'hésite pas à lancer sa roulotte sur l'asphalte.

Il n'existe pas de mot pour définir le métier de Laurent Reynaud. Alors il en a adopté un à ses débuts, il y a douze ans:'roulottier'. Un terme qui recouvre un savoir-faire complet, puisqu'il fabrique lui-même tous les éléments composant les roulottes, de la carrosserie au toit, en passant par la salle de bains et la cuisine. L'artisan, installé dans l'Aveyron, affiche au total 45 maisons ambulantes réalisées depuis 1998. Chacune est unique. «C'est ce que j'aime dans mon activité, explique-t-il. Chaque roulotte est inédite, il n'y a pas de routine.» Par conséquent, Laurent Reynaud n'utilise pas de moule, mais exclusivement son'combi«une machine qui réunit plusieurs outils de menuiserie, davantage destinée aux «menuisiers du dimanche», selon le roulottier.

Itinéraire d un globe-trotteur

Laurent Reynaud n'a pas suivi de formation spécifique. Un CAP d'ébéniste en poche, il apprend le métier un peu par hasard, auprès d'un Irlandais de passage. Vivant alors à l'étroit dans une tente, il s'adresse à ce passionné de roulottes pour s'en fabriquer une. Sa première création, rouge et arrondie, trône toujours dans son jardin. Mais Laurent Reynaud ne s'arrête pas là et suit son formateur pendant trois ans avant de se mettre à son compte. Par la suite, il apprend en démontant différents modèles qu'il achète, avant de les rénover.

S'il a longtemps bourlingué, l'artisan ne se sent pas d'affinité particulière avec le monde du voyage et la culture tzigane, qui inspire la plupart de ses modèles. De 19 à 23 ans, le jeune homme exerce dans différents métiers du bois, à un rythme saisonnier. Les six autres mois de l'année, il parcourt l'Europe et l'Amérique latine. Aujourd'hui père de deux enfants, ses déplacements sont limités. Désormais, il emmène sa roulotte sur les routes de France, parfois jusqu'en Espagne. Où elle ne fait plus sensation...D'anecdotique, elle est devenue à la mode! Une tendance qui s'amplifie depuis cinq ans. La concurrence fraîchement arrivée sur le créneau, fait de l'ombre à Laurent Reynaud. «La plupart des nouvelles roulottes sont fabriquées à la chaîne et coûtent évidemment moins cher à l'achat», explique l'artisan, amer. Il bénéficie néanmoins d'un avantage de taille: ses constructions font partie des rares à être homologuées pour circuler sur la route.

@ J. P OLMI

Bio

- 1973
Naissance à Valence (Drôme).
- 1992
Il obtient son CAP d'ébénisterie.
- 1998
Il construit sa première roulotte.
- 2001
Il crée son entreprise.

CELINE KELLER

)