En ce moment En ce moment

Une aide pour réduire les déchets de peinture

Publié par le

Les stations de nettoyage écologique réduisent la consommation d'eau de plusieurs dizaines de litres par outil lavé.

@ CAPEB

Les stations de nettoyage écologique réduisent la consommation d'eau de plusieurs dizaines de litres par outil lavé.

Eviter le rejet de cinq tonnes d'eau polluée par an et par peintre et limiter la consommation d'eau, souvent très importante, pendant la phase de nettoyage des outils de travail. C'est possible grâce aux stations de nettoyage écologique, moyennant un investissement oscillant entre 490 et 3 500 Euros HT. Pour aider les entreprises à acquérir ces machines, la Confédération de l'artisanat des petites entreprises du bâtiment (Capeb) a noué un partenariat, le 18 mars dernier, avec l'Agence de l'Eau Seine-Normandie. Ces deux acteurs proposent désormais un soutien financier qui peut atteindre 50 % du prix de la machine. Quatre stations sont éligibles à cette aide. Elles sont proposées par les sociétés Nespoli, Rotaplast, Aligaster et Enviro Plus. Deux modèles (Aigabox et Roller Cleaner) reposent sur un système de bains de solutions écologiques et permettent de rincer tout type de peinture. La deuxième technologie, développée pour l'Aqua Cleanor et le Rotaplast, fonctionne exclusivement avec de l'eau et n'est donc efficace que pour les peintures acryliques. Mobiles, ces stations peuvent être déplacées sur chantier et intègrent une fonction de récupération des boues de peinture. Autre avantage: elles permettent de gagner du temps par rapport au nettoyage à la main, tout en réduisant la consommation d'eau de plusieurs dizaines de litres par outil lavé. La Capeb et l'Agence de l'Eau Seine-Normandie espèrent ainsi résoudre les problèmes de gestion de résidus toxiques et accompagner le changement de mentalité des artisans du bâtiment.

Sur le même sujet