Mon compte Devenir membre Newsletters

Une salle de réunion nichée dans les arbres

Publié le par

Une salle de séminaire dont les voisins sont des écureuils et des oiseaux... C'est le cas de cette construction originale située dans le domaine de Dienné, dans le Poitou. Une construction qui allie exigences en matière de sécurité et respect des arbres. Et les entreprises répondent présent.

Ni clou ni vis ne doit abîmer les arbres, qui peuvent se développer normalement. Une règle d'or fixée et respectée par Jean-Michel Brunet lorsqu'il entreprend de construire dans les cimes. Après plusieurs cabanes destinées à l'hébergement bâties dans le domaine de Dienné, dans le Poitou, le gérant du site et maître d'ouvrage du chantier s'attaque, en février dernier, à une salle de séminaire pour des réunions d'entreprises. Ainsi, la salle des Chars (photo ci-dessous) est bâtie selon deux impératifs: respecter le végétal ainsi que les normes de sécurité pour accueillir 49 per sonnes. Le seuil de 50 individus ne peut être franchi, car il suppose un ascenseur permettant l'accès aux personnes handicapées...

Aucun incident à déclarer pour ce chantier perché à six mètres au-dessus du sol. Outre l'échafaudage, les trois ouvriers de l'entreprise prestataire sont encordés et munis de harnais pendant les trois mois que durent les travaux. Rien d'extravagant pour cette équipe, habituée aux réalisations en altitude. En revanche, la construction dans un élément vivant introduit une dose d'incertitude et d'improvisation. Un expert forestier intervient au préalable pour vérifier que les chênes choisis sont aptes à accueillir le bâtiment de 150 m2. Il reviendra contrôler l'état des végétaux tous les deux ans. Quant aux plans de la salle de réunion, dessinés par Jean-Michel Brunet, ils sont adaptés à la forme des arbres et des branchages. «Si un nouveau rameau apparaît à l'intérieur, son développement sera arrêté par le manque de lumière», explique Jean-Michel Brunet. La salle des Chars est une réussite: depuis son ouverture, elle est réservée tous les jours. Ce qui n'a pas empêché une famille d'écureuils d'élire domicile dans l'arbre voisin.

Sur pilotis

Afin de consolider la construction, Jean-Michel Brunet a prévu des pilotis, qui diminuent les mouvements des arbres dûs au vent. Les blocs de pierre font office de fondation: ils évitent le contact entre le bois et la terre, écartant ainsi tout risque de pourrissement du pilotis.

Arrimer sans abîmer

Le système de la tige filetée permet de fixer la construction sans faire de dégâts. Deux morceaux de bois enserrent la branche, reliés par des boulons de 50 cm. Ces derniers se dévissent au fur et à mesure de la croissance de l'arbre.

100% bois

Le pin et l'épicéa utilisés pour la construction, permettent de conserver une allure de cabane. Le toit fait de brande, une sorte de fougère qui s'épanouit dans le Poitou, rajoute une touche pittoresque à l'édifice.

Respect des normes de sécurité

En matière d'accueil du public, les normes sont strictes. Pour recevoir 49 personnes, la salle de réunion comprend une issue de secours donnant sur la terrasse, un extincteur et deux escaliers d'un mètre de largeur.

Repères

- Adresse
Domaine de Dienné 86410 Dienné
- Maître d'ouvrage
Jean-Michel Brunet, responsable du domaine
- Surface de la salle et de la terrasse
150 m2
- Coût de la construction 100 000 Euros
- Web
www.domaine-de-dienne.fr

)