Vérifiez vos échafaudages

Publié par le

Renforcer la vigilance vis-à-vis des échafaudages en console. C'est le mot d'ordre lancé par la délégation générale du travail à ses inspecteurs dans une circulaire parue en avril. En effet, ce type d'échafaudage, accroché au mur contrairement aux modèles de pied, ancrés au sol, est généralement moins sécurisé et donc beaucoup plus dangereux. «La pression sur les ancrages est comprise entre trois et cinq tonnes, explique Patrice Devaux, référent national pour les travaux en hauteur à l'Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP). De nombreux bâtiments anciens ne peuvent supporter ce poids.» De plus, il n'existe pas encore de norme pour vérifier la solidité des échafaudages en console (le travail est en cours depuis deux ans). Actuellement, la tendance générale dans le bâtiment est à la sécurisation des équipements, et au choix des échafaudages de pied. Si néanmoins vous utilisez un modèle en console, ne manquez pas de vérifier scrupuleusement la stabilité de vos équipements, car il vous appartient, en cas de contrôle de vos installations, d'en prouver la résistance. Si vous ne pouvez pas le faire, vous vous exposez à un arrêt de chantier immédiat, jusqu'à la sécurisation de l'échafaudage.

Pour plus de renseignements, consultez le guide sur les travaux de couverture conçu notamment par l'OPPBTP, sur le site de la Caisse régionale d'assurance maladie d'Ile-de-France, Cramif.fr.

Sur le même sujet