Vers la fin de la TVA à 5,5%?

Publié par le

@ FOTOLIA

La proposition, mi-juillet 2010, du ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la Mer, d'économiser quelque 2 milliards d'euros et de réduire la liste des matériaux de rénovation bénéficiant de la TVA à 5,5 %, inquiète sérieusement l'ensemble des professionnels du bâtiment. Outre la hausse des prix pour les consommateurs, qui seraient une nouvelle fois mis à contribution avec un accroissement de plus de 10 % de leur facture sur les travaux de rénovation, le passage de la TVA de 5,5 % à 19,6 % entraînerait une contraction importante de la demande de travaux, avec des répercussions véritablement néfastes sur l'activité du secteur du bâtiment et sur l'emploi. Dans le scénario le plus sombre d'une suppression totale de la TVA à 5,5 % dans le bâtiment, le secteur accuserait une baisse d'activité de 3,6 milliards d'euros et la disparition de 40 000 emplois.

Sur le même sujet