En ce moment En ce moment

Les Français ignorent les dispositifs d'aide à la rénovation énergétique

Publié par le - mis à jour à
Les Français ignorent les dispositifs d'aide à la rénovation énergétique
© peuceta - Fotolia

Convaincus de l'utilité de procéder à des travaux de rénovation énergétique, les Français semblent, à l'inverse, peu informés des différents dispositifs d'aides existants. Un paradoxe alors que la rénovation énergétique des logements est affichée comme une des priorités du gouvernement.

  • Imprimer

Quelques semaines après le lancement par les pouvoirs publics d'une grande campagne d'incitation à la rénovation énergétique des logements, intitulée FAIRE, le sondage OpinionWay pour Monexpert-renovation-energie.fr confirme le besoin d'une meilleure information des ménages sur l'accompagnement à la rénovation énergétique.

D'après les résultats publiés mardi 6 novembre 2018, 78 % des Français ne connaissent pas les dispositifs d'aide à la rénovation énergétique. CITE, éco-prêt à taux zéro, TVA à taux réduit, certificats d'économies d'énergie ou encore le programme "Habiter mieux" de l'Anah, les aides existantes sont nombreuses. Il n'empêche, les acteurs de la rénovation énergétique ont encore du travail de pédagogie à faire. Un manque de connaissance illustré par la faible part des Français (41 %) qui associent rénovation énergétique et aides financières dédiées.

Pourtant, les Français semblent sensibles au besoin de procéder à des travaux de rénovation énergétique. Si deux Français sur cinq ont froid en hiver malgré l'utilisation du chauffage, un sur deux est convaincu de la nécessité de faire des travaux dans son habitation.

Cette méconnaissance des aides de l'État ne se répercute pas pour autant sur le nombre de Français ayant entamé des travaux. Près des deux tiers de Français interrogés (61 %) ont déjà réalisé des améliorations énergétiques, que ce soit sur les fenêtres (42 %), l'isolation des combles (35 %) et des murs (27 %). Ils dépensent même en moyenne 1 758 euros pour améliorer leur confort, selon le baromètre.

Reste que pour les Français, si les efforts des pouvoirs publics doivent porter sur une meilleure lisibilité des aides à la rénovation énergétiques en particulier sur le CITE ou l'éco-prêt à taux zéro, la difficulté de perception des gains énergétiques et financiers après travaux et la complexité des demandes d'aides apparaissent comme les autres freins à une plus grande démocratisation des travaux de rénovation énergétique.

Méthodologie
L'étude a été réalisée, en octobre 2018, auprès d'un échantillon de 2 098 personnes représentatif de la population française âgée de plus de 18 ans, selon la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, catégorie d'agglomération et région de résidence).




Pierre Lelièvre

Pierre Lelièvre

Journaliste

Depuis juin 2016, je suis journaliste pour Chef d’Entreprise, Commerce magazine, Artisans mag’. Intéressé par le monde de l’entreprise, j’écris sur tous [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet