Plus de bacheliers attirés par l'apprentissage

Publié par le - mis à jour à
Plus de bacheliers attirés par l'apprentissage
© ehrenberg-bilder - Fotolia

Les apprentis bacheliers ont progressé de 5 % en 4 ans. Tel est l'enseignement de l'édition 2018 du baromètre ISM-MAAF de l'apprentissage, publié lundi 10 septembre 2018, qui mesure l'implication des entreprises artisanales dans la formation des apprentis.

  • Imprimer

Longtemps déconsidéré, l'apprentissage séduit de plus en plus de titulaires du Bac. C'est ce qu'affirme la troisième édition du baromètre ISM-MAAF de l'apprentissage, paru lundi 10 septembre 2018. Une étude qui constate une hausse de 5% des bacheliers préparant un métier en apprentissage dans l'artisanat, entre 2012/2013 et 2016-2017.

Lors de l'année scolaire 2016-2017, 12 200 apprentis démarrant la préparation d'un diplôme dans une entreprise artisanale étaient bacheliers ou équivalent (soit 16 %, contre 11 % en 2012-2013). Parmi eux, 3 000 se réorientent et préparent un CAP, 7 040 sont en poursuite d'études et démarrent un diplôme de l'enseignement supérieur,principalement un BTS.

Par ailleurs, le baromètre met en exergue, sur cette même période, une stabilisation des inscriptions en première année. Avec un nombre total de 73 325 apprentis qui ont démarré un diplôme, les effectifs se stabilisent par rapport à l'année précédente, qui fut marquée par une reprise de +2%.

Sur un total de 41 228 apprentis scolarisés en France, les entreprises artisanales en ont formé et employé 14 427 (35 % de l'ensemble des apprentis comptabilisés au plan national.) Le secteur de l'artisanat conforte ainsi sa place de premier employeur d'apprentis en France.

Enfin, du point de vue des secteurs d'activité, le domaine de l'alimentation est le seul secteur ayant connu une forte croissance (+9 % depuis 2012-2013). Une reprise est aussi observée dans l'artisanat de fabrication et des services en 2016-2017, avec respectivement +2 % et + 3% par rapport à l'année 2015-2016.

Méthodologie
Le baromètre tire sa source principale du système d'information sur la formation des apprentis (SIFA), piloté par la DEPP en 2006. SIFA offre une photographie de la situation des apprentis au 31 décembre de chaque année, sous l'angle de la " formation ". Les données collectées permettent de caractériser le profil des apprentis, des formations suivies et de l'entreprise d'accueil. Le système s'appuie sur une remontée statistique des CFA avec un taux de réponse de près de 100 %. L'analyse porte sur les apprentis, en formation au cours de l'année scolaire 2016-17, et employés dans des entreprises artisanales de moins de 20 salariés.

Sur le même sujet