En ce moment En ce moment

[Étude de cas] Le numérique, un pilier pour son entreprise de charpente

Publié par le - mis à jour à
[Étude de cas] Le numérique, un pilier pour son entreprise de charpente

Dirigeant d'une PME de charpente, Colin Vernet mise sur le numérique pour optimiser la gestion de l'information et fluidifier la communication dans son entreprise. Une façon aussi de gagner du temps et de mieux satisfaire ses clients.

  • Imprimer

Des informations sur les chantiers en cours. Des plans, devis et factures. Des données client, des indications des architectes, des normes réglementaires... Voilà la masse d'informations (non exhaustive) qu'Environnement Bois Construction (EBC), une PME spécialisée dans la charpente, doit gérer chaque jour. Pour ne pas s'y noyer, son dirigeant, Colin Vernet, a trouvé la parade. Le patron mise sur le numérique pour capter, temporiser, rediriger toutes ces données.

"Avoir la bonne information au mauvais moment, cela ne sert à rien, expose-t-il. Je privilégie la trace numérique pour maîtriser à la fois mon temps et l'information".

Modification des pratiques

Partant de ce constat, le dirigeant s'attache à faire évoluer ses pratiques. Exit le stylo pour la prise de notes, au profit de la tablette ou du téléphone. Autre changement, il encourage auprès de ses salariés la prise de photos sur les chantiers. Une façon de capitaliser sur des habitudes existantes dans la vie personnelle pour les mettre au service de l'entreprise.

En parallèle, l'artisan numérise ses plans. De quoi favoriser le partage d'informations fiables avec l'équipe tout en facilitant l'archivage.

Colin Vernet se dote aussi d'outils adaptés. En la matière, le pivot de sa stratégie, c'est Evernote. Ce logiciel dédié à la prise de notes et à la synchronisation de l'information permet, chez EBC, de tout centraliser : e-mails (une boîte de réception pour tous, le matin le patron dispatche les messages à qui de droit), informations sur les travaux en cours, photos, devis, fiches préparatoires sur les chantiers, etc. Toutes les personnes qui travaillent sur un dossier ont ainsi accès aux mêmes informations, pour plus d'efficacité.

Autre bénéfice constaté : le partage de bonnes pratiques. "Cela crée une capacité de regard sur ce que font les uns et les autres", explique le dirigeant. Le tout pour un investissement qu'il assure limité : 50 euros par an pour Evernote et un smartphone tous les deux ans par chef d'équipe.

Une partie de l'équipe d'EBC.


Gain de temps

Ce mouvement vers le numérique impacte en profondeur l'entreprise. Par exemple, la transparence est renforcée, y compris sur les données financières, les coûts des chantiers, etc. "Les équipes accèdent à davantage d'informations. Non pas qu'avant il y avait des secrets, mais il a fallu expliquer certaines choses, les rendre compréhensibles. Et cela va dans les deux sens. La réussite est une affaire d'équipe", explique l'artisan.

De son côté, le dirigeant, lui, gagne du temps -pouvant résoudre davantage de problématiques à distance, il se déplace moins sur les chantiers, ou effectue moins de ressaisies- pour se recentrer sur son coeur de métier. "Je peux traiter deux fois plus d'informations", assure-t-il.

Et le grand gagnant, au final, c'est le client, qui reçoit des informations cohérentes et des réponses plus rapides. Et de confier : "Un client qui avait eu plusieurs interlocuteurs sur un chantier m'a assuré avoir l'impression d'être toujours face à la même personne".

Repères

Raison sociale : EURL
Activité : charpente
Siège social : Grand-Champ (Morbihan)
Année de création : 2005
Dirigeant : Colin Vernet, 41 ans
Effectif : 18 personnes
CA 2017 : 1,3 M€ / CA 2018 : 1,6 M€ (prévisionnel)

Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet