Mon compte Devenir membre Newsletters

10 étapes (simples) pour démarrer votre référencement web

Publié le par

S'il n'y a pas de formule magique pour être parfaitement référencé par Google, il existe cependant des bonnes pratiques qui vous permettront, à terme, d'obtenir de très bons résultats. Voici les 10 étapes incontournables.

10 étapes (simples) pour démarrer votre référencement web

Faites une recherche sur le web et vous découvrirez rapidement des centaines d'articles expliquant comment optimiser votre site pour obtenir un bon référencement naturel (SEO). Vous y lirez des standards, qui constituent les fondamentaux. Ces pratiques devraient aujourd'hui être partie intégrante de tout développement web. Votre site pourra ainsi démarrer sur des fondations solides et envisager le développement de sa notoriété avec sérénité.

Vous aimeriez apprendre à jouer avec Google. Mais surtout, ce que vous voulez savoir avant tout, c'est "comment gentiment manipuler les moteurs de recherche" ? Vous voulez sortir de l'inconnu, attirer plus de visiteurs sur votre site et finalement, renforcer votre croissance. Quel est ce secret pour ressortir en tête de Google ?

Soyons honnêtes dès le départ, personne n'est dans le secret des "dieux". C'est la dure vérité. Il n'y a pas de formule magique. Pourquoi ? Parce que les entreprises qui dirigent ces moteurs de recherche travaillent avec des petits génies qui améliorent en continu leur algorithme et pénalisent toute tentative de manipulation détectée. Toute technique Black Hat est à proscrire, si elle est connue et découverte. Vous pourriez obtenir de très bons résultats à court terme, mais vous risquerez aussi d'être sévèrement puni. Le moteur vous donne de bons conseils pour éviter toute pénalité et voir comment évaluer et choisir un référenceur professionnel.

Une vraie agence ou un consultant en référencement web ne vous promettra jamais d'excellents résultats pour demain. Ce sera plutôt une stratégie cohérente avec votre entreprise et un mariage avec les moteurs qui seront mis en place. Si les fondamentaux du SEO sont respectés, il commencera toujours par les techniques que vous allez découvrir.

Pensez comme vos clients, pas comme un moteur

Mettez-vous à la place d'une personne qui réalise une recherche. C'est ce que fait Google : il analyse le texte de votre site et son code HTML, ce que l'on appelle communément le "contenu". Lorsqu'une requête est réalisée, il y répond de la façon la plus probante. Les résultats affichés portent sur le thème que vous avez recherché.

Veillez à ce que les contenus de votre site soient en relation avec votre activité, votre entreprise et vos services. Réfléchissez à ce que rechercherait une personne intéressée par vos produits et services.

Imaginons que vous vouliez un nouvel ordinateur. Si vous savez déjà quelle marque vous souhaitez, vous allez rechercher directement son nom. Dès lors, lorsque vous créez un site ou une page, n'oubliez pas de mentionner le nom de votre produit, sa marque et votre nom d'entreprise.

Et si vous ne savez pas encore exactement ce que vous recherchez ? Vous indiquerez :

- Ordinateur de bureau pas cher

- Ordinateur portable bureautique

- Comparaison ordinateur de bureau

- ...

Ce sont ces thèmes qu'il faut décrire sur votre site. La quantité a son importance, mais surtout, c'est la qualité qui compte. Le mieux est donc d'avoir une page spécifique sur chaque thématique.

Quels sont les 10 fondamentaux du référencement web ?

Les bases du référencement web peuvent facilement être mises en place. Le plus difficile est de rédiger un contenu de qualité et pertinent pour vos clients. Voyez comment structurer votre contenu pour qu'il attise aussi la curiosité de Google.

1. Titre de votre page

Il s'agit de la phrase indiquée dans l'onglet qui se situe en haut de votre navigateur. On l'appelle aussi le title.


En général, Google affiche ce titre dans ces résultats, sous forme de lien.


C'est aujourd'hui le premier facteur à optimiser pour votre référencement. Dès lors, pensez à y reprendre votre mot-clé. Faites en sorte que votre titre soit concis et facilement compris. Cela incitera au clic.

Sauf éventuellement pour votre page d'accueil, ne commencez jamais votre titre par votre nom d'entreprise. Si vous voulez que l'on trouve votre page X, commencez par mettre votre mot-clé le plus en amont possible de votre titre. En effet, l'internaute et Google jugent son début comme plus important que sa fin. De façon générale, si vous voulez reprendre votre nom d'entreprise, indiquez-le en fin de titre.

Les moteurs affichent entre 60 et 70 caractères. Faites que l'on puisse comprendre de quoi parle votre page avec ce qui est affiché dans cet espace.

2. Meta description

La description n'est plus prise en compte pour votre référencement naturel depuis bien des années. Mais, elle est toujours régulièrement affichée dans les résultats des moteurs. Adressez-vous à 100% à vos clients. Vous y avez plus d'espace que dans votre titre pour décrire votre contenu. Insérez-y une accroche qui incitera l'internaute à cliquer pour lire votre page.

Indiquez toujours une description spécifique au contenu de votre page. Ne mettez pas la même description sur toutes vos pages. Google n'aime pas les contenus dupliqués et cela est négatif pour votre SEO.

3. Titres h1, h2 ... h6

Les balises h1 à h6 sont les titres et sous-titres de votre contenu. Ils structurent votre texte. Il est ainsi mieux compris des moteurs et des lecteurs, qui survolent plus qu'ils ne lisent.

Le vocabulaire utilisé dans vos titres est considéré par Google comme plus important que vos paragraphes. Le titre h1 est le plus important et les termes qui y sont repris bénéficient d'un meilleur référencement. Ensuite, vitre les titres h2, puis h3, puis ...

Vous ne devez pas nécessairement utiliser tous ces niveaux de titre. Veillez simplement à n'utiliser un titre h2 qu'après votre h1, un h3 qu'après un h2 ...

4. Mise en gras

Lorsque vous mettez un mot ou une expression en gras, en les entourant des balises, les moteurs leur accordent plus d'importance. Au moyen de ces balises, vous facilitez la lecture, insistez sur des éléments importants et renforcez votre référencement sur ces éléments mis en gras.

N'indiquez pas tout en gras, car l'effet serait alors nul. Faites-le avec discernement. Pensez avant tout à accrocher le lecteur.

5. Ancre de lien interne

En interne de votre site, faites en sorte que vos liens soient descriptifs par rapport à leur page de destination. L'environnement de ce lien doit aussi traiter du sujet. Évitez des liens du style "Cliquez ici" qui n'apportent aucune description sur la landing page.

6. Description d'image

Les moteurs disent pouvoir "lire" les images, mais leur technologie n'est pas encore totalement au point. Et de toute façon, elle ne le sera jamais autant que du texte écrit. L'environnement de votre image indique ce que l'on y trouve. Mais votre image elle-même devrait être optimisée. Indiquez alors de façon explicite :

- Nom de votre image. Une image qui s'appelle "95367656_b-769x382.jpg" ne dit rien sur ce qu'elle comporte. Est-ce qu'un nom comme "demarrer-referencement-web-2017.jpg" ne serait pas plus explicite ?

- Texte alternatif, avec une balise ALT. Cet attribut est repris de cette manière : <img alt='description de votre image'>. Cet attribut apporte du poids à votre image.

Bonus, les liseuses pour les personnes malvoyantes ou aveugles lisent vocalement cet attribut en lieu et place de l'image. Si vous reprenez votre mot-clé dans votre nom d'image et dans votre balise ALT, vous pourrez aussi voir directement cette image dans les résultats de Google.

Patrice Decoeur, consultant en référencement et stratégie web

)