En ce moment En ce moment

Le PTZ+ est renforcé à partir du 1er janvier 2016

Publié par le - mis à jour à
Le PTZ+ est renforcé à partir du 1er janvier 2016

Le prêt à taux zéro permettra désormais de financer jusqu'à 40% de l'achat d'un logement neuf, contre 18 à 26% actuellement. Le PTZ dans l'ancien, actuellement réservé à 6000 communes rurales, sera élargi à l'ensemble du territoire.

  • Imprimer

Après l'annonce jeudi 29 octobre 2015 par François Hollande de l'élargissement du prêt à taux zéro, Sylvia Pinel, la ministre du Logement et Christian Eckert, secrétaire d'État chargé du Budget, ont détaillé les dispositions lundi 9 novembre 2015.

A compter du 1er janvier 2016, le plafond de revenus pris en compte sera relevé afin que plus de personnes puissent en bénéficier. Pour être éligible, les revenus annuels d'un célibataire ne devront pas dépasser 27 000 euros -contre 24 000 actuellement- en zone B2 (moyennement tendue), et 37 000 euros -contre 36 000 euros aujourd'hui en zone tendue A (la plus tendue). Un couple avec deux enfants peut désormais gagner jusqu'à 74 000 euros annuels en zone A, contre 72 000 euros à l'heure actuelle, et 54 000 euros contre 48 000 euros aujourd'hui, en zone moyennement tendue. Ainsi, le montant octroyé à taux zéro pourra représenter jusqu'à 40% de l'emprunt immobilier, contre 18 à 26% actuellement.

Deuxième disposition: le différé d'amortissement sera d'au moins 5 ans pour toutes les tranches de revenus (la période pendant laquelle l'emprunteur ne rembourse pas son PTZ). Jusqu'aujourd'hui, ce différé allait de 14 ans pour les ménages les plus modestes, à une absence de différé pour les familles éligibles aux revenus les plus élevés.

Le dispositif amélioré dans l'ancien

Le prêt à taux zéro dans l'immobilier ancien, sous conditions de travaux représentant 25% du prix d'achat, sera étendu à la quasi-totalité du territoire, à savoir les 30 000 communes situées en dehors des agglomérations de plus de 50 000 habitants, de la région parisienne et des zones particulièrement chères.

Les adaptations législatives correspondantes seront proposées par amendement au PLF mi-novembre.

"Cette réforme vient répondre à un véritable besoin et permet de redonner de la consistance à l'objectif de 500 000 logements mis en chantier par an", estime la FFB. Le mouvement de reprise qui se dessine depuis quelques mois pourrait ainsi être accéléré.

Mallory Lalanne

Mallory Lalanne

Chef de service

Après avoir enregistré différentes expériences en presse généraliste, télévision et radio, j’ai décidé de rejoindre en 2010 l’univers de la presse professionnelle. [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet