Mon compte Devenir membre Newsletters

[Étude de cas] Transmission d'entreprise : les bons tuyaux de Mélodie Letemple, dirigeante d'une TPE du bâtiment

Publié le par

Passée du monde équestre à l'univers du bâtiment, Mélodie Letemple a repris l'année dernière une TPE de plomberie-couverture. Un défi relevé pour celle qui a progressivement appris le métier de dirigeant et gagné sa nouvelle place dans l'entreprise. Témoignage.

[Étude de cas] Transmission d'entreprise : les bons tuyaux de Mélodie Letemple, dirigeante d'une TPE du bâtiment

Dans le monde très masculin du bâtiment, Mélodie Letemple détonne. Jeune, dynamique, elle a repris au printemps 2016, à moins de 35 ans, la TPE de plomberie-couverture parisienne dans laquelle elle était entrée en 2010 comme coordinatrice de chantier. Un tournant à 180°, pourtant cohérent, pour cette ancienne étudiante en BTS action commerciale, passée par une fédération d'équitation puis par une écurie, où elle créait des événements sportifs.

"J'avais 25 ans et déjà un peu la fibre de l'entrepreneuriat : personne au-dessus de moi, de la flexibilité... À ce poste, je faisais notamment des RP, du sponsoring, et j'aidais aussi les cavaliers à monter leurs dossiers", raconte la dirigeante.

Cette reprise, qui se dessine dès fin 2013, naît d'une opportunité. Déjà à la tête d'une autre structure, son patron cherche à passer la main. "Il ne voulait pas revendre à un inconnu. Il m'a proposé de reprendre. Un vrai challenge, et un honneur", relate la chef d'entreprise qui, dans cet objectif, demande à suivre une formation.

Ainsi, pendant 18 mois, tous les vendredis, elle suit des cours à l'École des managers de la CCI Île-de-France. Gestion, business plan, juridique, droit fiscal et du travail, management, stratégie, commerce... Elle se forme, alors, sur tous les aspects du métier de chef d'entreprise. "Boussole, gilet, contacts SOS si besoin... Je suis partie avec tout pour prendre ma barque et traverser l'Amérique", illustre-t-elle.

L'occasion pour elle non seulement de parfaire ses compétences mais aussi de préparer au changement ses collègues, qu'elle met au courant, en lien avec son absence hebdomadaire, de son projet de reprise, tout comme ses clients.

Elle rachète l'entreprise le 29 avril 2016. "Mes salariés plombiers ont tous suivi le projet, assure Mélodie Letemple. C'est le point positif. Cela me donne une réelle motivation pour développer l'entreprise. C'est une responsabilité vis-à-vis d'eux". Seul un apprenti, auquel le management, qui évolue à l'image de la nouvelle dirigeante, ne convient plus, quitte la structure.

Fidéliser la clientèle

En un an, Mélodie Letemple réoriente la stratégie. Si elle avance en douceur, afin de s'assurer que l'entreprise soit bien sur les rails, elle établit néanmoins son ordre des priorités, comme fidéliser la clientèle par des actions adaptées. Elle met aussi en place des partenariats avec des marques. En parallèle, elle rénove de fond en comble sa boutique parisienne.

Un investissement qui porte ses fruits. "Mon bilan à 11 mois : je remonte au flow normal. Après un démarrage compliqué, l'année 2017 est bien meilleure que je ne le pensais", se réjouit la dirigeante.

Pour elle, la deuxième année sera également cruciale. "Je rencontre des montagnes russes émotionnelles car je prends à coeur mon rôle social et je suis quelqu'un de très protectionniste. Si c'était à refaire, je n'hésiterais pas, témoigne-t-elle. Et de préciser : Reprendre oui, créer non, car cela aurait été partir en terre inconnue. Sans clients, sans personnel, sans consultants. Or la clé, c'est le réseau."

Repères

Raison sociale : SARL Couverture Plomberie Saint-Germain
Activité : couverture, plomberie, salle de bains
Ville : Paris (Ve arr.)
Date de reprise : avril 2016
Dirigeante : Mélodie Letemple, 35 ans
Effectif : 10 personnes
CA 2016 : 989 k€ (de mars à mars) / CA 2017 1,25 M€ (prévisionnel)

)