Mon compte Devenir membre Newsletters

Prévention des risques : un tiers des TPE ont mis en place un plan d'action

Publié le par

Si les dirigeants du bâtiment sont mobilisés pour réaliser leur document unique, l'identification des actions de prévention à mener et le partage auprès des salariés restent insuffisants, selon une étude menée par la Capeb et l'OPPBTP.

Prévention des risques : un tiers des TPE ont mis en place un plan d'action

Où en sont les très petites entreprises du bâtiment dans la prévention des risques ? Selon une enquête publiée par la Capeb et l'Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP) lundi 20 mars 2017, 80 % des entreprises artisanales ont procédé à la réalisation du document unique. En 2009, seule une entreprise de moins cinq salariés sur deux disposait du DU. Un bilan, malgré tout, encore insuffisant alors qu'il est obligatoire dans les entreprises depuis 2001.

Pour comprendre les raisons de ce constat, l'enquête menée avec la Capeb auprès de 885 TPE met en exergue le manque de connaissance (60 %) et de temps (53 %) comme raisons à la non-réalisation du DU.

L'enquête révèle par ailleurs que près de 2/3 des entreprises artisanales (65%) sont convaincues que la mise en place d'une démarche de prévention améliore l'efficacité de l'entreprise. Fort de cette conviction, plus d'un chef d'entreprise artisanale sur deux (53%) a présenté le document unique à ses salariés et 59% des TPE du BTP mettent à jour leur Document Unique (dont 80% il y a moins d'un an).

Le DU, base d'un plan d'action pour 1 TPE du BTP sur 3

Si ces chiffres sont plutôt encourageants, il n'en demeure pas moins qu'en 2016 un tiers d'entre elles (34 %), seulement, a mis en place un plan d'action à partir de leur document unique. Selon la Capeb, cette proportion augmente avec la taille de l'entreprise (32% des structures de 1 à 5 salariés ont fait un plan d'action contre 51% des entreprises de 10 à 20 salariés).

Ce plan compte une moyenne de 5 actions, portant principalement sur les chutes de hauteur (68%), les manutentions manuelles (56%) et le risque routier (39%).

Cependant, si 55% des chefs d'entreprises artisanales présentent leur plan d'action à leurs collaborateurs, son pilotage implique bien souvent uniquement la personne ayant rédigé le Document Unique et trop peu les salariés.

Méthodologie: enquête menée en octobre 2016 au moyen d'un questionnaire en ligne auprès de 885 répondants dans la France entière par la Capeb et l'Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP), l'Institut de Recherche et d'Innovation sur la Santé et la Sécurité au Travail (IRIS-ST) et la Chambre Nationale des Artisans des Travaux publics et du Paysage

)