Mon compte Devenir membre Newsletters

Véhicules utilitaires : réussissez leur marquage publicitaire

Publié le par

Opération technique, le marquage publicitaire nécessite d'opter pour le bon support et le bon message afin de faire mouche.

Véhicules utilitaires : réussissez leur marquage publicitaire

Plombier-chauffagiste à Albigny-sur-Saône en région lyonnaise, Olivier Dally n'en a pas cru ses yeux lorsqu'une architecte en scooter l'a doublé puis interpellé au feu rouge suivant, lors d'un déplacement professionnel. "Elle avait repéré et apprécié le marquage publicitaire de mon camion et recherchait un plombier pour ses chantiers. Depuis, nous avons travaillé ensemble sur une quinzaine d'affaires", dévoile-t-il.

Cette expérience, vécue par l'entreprise Salle d'O, illustre bien l'impact du marquage publicitaire des véhicules professionnels. En mouvement ou stationné dans la rue, un camion siglé aux couleurs de l'entreprise suscite l'intérêt et peut accélérer le business. Encore faut-il que l'estampille soit bien réalisée ! Deux possibilités s'offrent aux artisans : soit un marquage par plaques aimantées, soit un marquage adhésif par vinyle autocollant. "Les plaques aimantées sont idéales lorsque l'entrepreneur veut retrouver ponctuellement un véhicule banalisé, explique Emmanuel Binet, dirigeant de la société de marquage Smartprint à Lissieu. Mais on ne peut pas faire de grandes surfaces, car les plaques pèsent 3kg au mètre carré, et il faut les retirer au moins une fois par semaine".

Rester sobre

Autre possibilité: le marquage adhésif est plébiscité pour son prix abordable (voir encadré) et l'étendue de ses possibilités. On peut choisir de couvrir les ailes et l'arrière, d'ajouter le capot, ou bien d'habiller l'ensemble du véhicule par la technique du "total covering". D'autre part, un marquage adhésif ne nécessite pas d'entretien et sa durée de vie atteint cinq à sept ans.

Alors, comment faire pour afficher un message efficace ? Tout d'abord, il faut savoir que nombre de sociétés se sont lancées sur le créneau : "La tendance actuelle est à la commande d'adhésifs en ligne, explique Emmanuel Binet. En quelques clics et par des échanges d'e-mails, il est possible de se mettre d'accord sur un graphisme, puis d'expédier les autocollants à l'utilisateur qui peut les poser facilement".

Pour un total covering, cependant, il est indispensable de faire appel à un professionnel pour la pose et dépose, en raison de la technicité du geste. Côté message, celui-ci devra être cohérent avec la charte graphique de l'entreprise présente sur les cartes de visites, plaquettes et site Web. "Mieux vaut privilégier un message court, facile à lire et à retenir : l'identité de l'entreprise, son activité, ses coordonnées, voire un visuel associé", poursuit l'expert.

La fantaisie n'est pas exclue, mais il est recommandé de rester sobre avec un nombre de couleurs et de polices limité, pour une question de lisibilité.

L'adhésif simple, un bon compromis

Un siglage par adhésif démarre à 250 euros pour le marquage simple d'un véhicule type Kangoo, puis monte à 350 euros pour un camion de type Renault Master, et au-delà. En revanche, les plaques aimantées entraînent un surcoût. Quant au " total covering ", il faut compter à partir de 1500 euros pour une camionnette.

)