Mon compte Devenir membre Newsletters

Conjoncture : le secteur du bâtiment renoue avec l'optimisme

Publié le par

Après une croissance de 1,5 % en 2016, l'activité dans le bâtiment repart sur de bonnes bases pour 2017. L'accroissement global de l'activité attendu cette année est de l'ordre de 1,5 à 2 %, selon la Capeb.

Conjoncture : le secteur du bâtiment renoue avec l'optimisme

Après le redémarrage de l'activité en 2016, 2017 sera l'année de la croissance dans le bâtiment. Tel est le constat que dresse la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) dans sa note de conjoncture trimestrielle, publiée jeudi 26 janvier 2017. Si la période 2011-2015 a été celle d'une baisse continue, 2016 apparaît comme "une année de transition", selon la note. Grâce à la forte augmentation du neuf (+2,5 %), l'activité globale croît de 1,5 % en 2016 et devrait atteindre 2 % en 2017.

Capeb

Cependant, cette progression révèle également la difficile reprise dans l'entretien-rénovation qui n'augmente que de 0,5%, soutenue, malgré tout, par le développement des travaux de rénovation énergétique sur le dernier trimestre (+2%). Sur cette même période, tous les corps de métiers voient leur volume d'activité croître entre 1,5 % et 2,5 %, à l'exception des métiers de l'électricité qui diminue.

La progression de l'activité par régions demeure également inégale au quatrième trimestre. La Capeb salue le fort dynamisme du nord-ouest avec une croissance comprise entre 2,5 % et 3,5 %. Cependant, en Ile-de-France, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Occitanie, l'activité n'augmente que de 1,5 %.

2017 : une année charnière

En parallèle, sur l'ensemble de l'année écoulée, l'emploi se stabilise et progressera en 2017. Selon la Confédération, le mois de janvier montre, "pour la seconde fois depuis deux ans", des signes d'espoir. Pour le premier semestre, 12 % des entreprises prévoient d'embaucher contre seulement 2 % qui envisagent de licencier ou de ne pas renouveler les contrats.

Le président de la Capeb, Patrick Liébus, a fait part de sa satisfaction dans un communiqué. "La reprise semble enfin être là et les perspectives 2017 sont encourageantes - en termes d'activité et d'emploi. Mais ce redémarrage reste encore fragile dans un contexte d'incertitudes économique et électorale. Nous attendons du prochain Gouvernement qu'il appuie le redémarrage actuel." Plus précisément, la Capeb prévoit un premier semestre dynamique, en continuité avec le précédent, mais qui se poursuivra, dans la deuxième partie d'année, par "un certain attentisme des investisseurs", en raison de l'élection présidentielle et des attentes relatives à la prochaine loi de finances 2018.

)