Mon compte Devenir membre Newsletters

Financement: Bruno Le Maire vole au secours des TPE

Publié le par

En déplacement au sein de l'APCMA, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a dévoilé mardi 27 juin 2017 ses priorités pour l'artisanat. Le financement des TPE en fait partie. La Banque Postale, en distribuant des crédits de faible montant, sera au coeur du réacteur.

Financement: Bruno Le Maire vole au secours des TPE

Vu du ciel, les vannes du crédit sont ouvertes pour les entreprises. Sauf que dans les faits, les turbulences sont beaucoup plus nombreuses qu'elles n'y paraissent. Lorsqu'il a décidé d'aborder le sujet de l'accès au crédit bancaire des TPE, Bruno Le Maire a plutôt fait bonne impression auprès des 300 artisans, commerçants, élus des Chambres des métiers et de l'artisanat présents au séminaire de l'Assemblée permanente des Chambres de Métiers et de l'Artisanat (APCMA) qui s'est déroulé mardi 27 juin 2017.

"La réalité est qu'aujourd'hui, si vous êtes une PME ou une ETI, vous n'aurez aucune difficulté en France à obtenir un crédit. Mais si vous êtes un artisan, et qu'il vous faut 10 000, 15 000 ou 20 000 euros pour moderniser votre entreprise, vous ne les trouverez pas. Je souhaite donc mettre en place une banque pour les TPE qui sera la Banque Postale pour accorder aux petites entreprises les crédits dont elles ont besoin", a affirmé le ministre de l'Économie.

Valoriser les métiers de l'artisanat

Pour Bruno Le Maire, il est par ailleurs primordial de travailler à promouvoir les métiers de l'artisanat. "J'ai visité le CFA de boucherie de Vannes. Il y avait 10 gamins d'une vingtaine d'années, et ils avaient tous deux à trois offres d'emploi pour plus de 2000 euros net par mois, se souvient-il. Il faut donc aller expliquer cela dès la 3e", et valoriser l'artisanat le plus tôt possible. Bruno Le Maire a annoncé vouloir piloter cette action avec Jean-Michel Blanquer, le nouveau ministre de l'Éducation.

Le ministre de l'Économie entend également prendre les commandes du numérique afin d'accompagner des TPE vers les places de marché, et leur faire prendre conscience de l'importance de se doter d'un site internet et de communiquer sur les réseaux sociaux. "Cette concurrence nouvelle est une opportunité pour les artisans. Vous pouvez compter sur mes services pour vous accompagner dans cette voie. Il ne faut pas oublier que l'État est là pour vous protéger. Nous avons engagé une procédure contre Expedia et Booking, et avons obtenu gain de cause car ils imposent à nos hôteliers des règles qu'ils ne sont pas capables de respecter", a rappelé Bruno Le Maire.

Il propose ainsi un plan d'action en faveur de l'artisanat, qui aura deux priorités: l'emploi et la revitalisation des territoires. Seront associés au gouvernement les ministres de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur, du Travail et du numérique.

Bruno Le Maire veut éviter un trou d'air dans le budget des CMA

En réponse à Bernard Stalter, président de l'APCMA, qui a confié son inquiétude "sur les ponctions récurrentes" et les "prélèvements injustes", Bruno Le Maire a par ailleurs annoncé qu'il "veillerait au maintien des ressources" qui sont allouées au réseau des Chambres de métiers et de l'artisanat, "dans le cadre des efforts qui seront demandés à tous pour tenir nos engagements budgétaires. Le message est reçu 5 sur 5". Annonce qui lui a valu une salve d'applaudissements.
)