Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Gouvernement lance une concertation sur la rénovation énergétique des bâtiments

Publié le par

Le Gouvernement lance une grande concertation sur le thème de la rénovation énergétique des bâtiments et incite les acteurs du bâtiment ainsi que les particuliers à se saisir de la démarche pour tendre vers une amélioration globale du parc immobilier.

Le Gouvernement lance une concertation sur la rénovation énergétique des bâtiments

Faire de la rénovation énergétique une priorité nationale, voilà la démarche de la concertation sur le plan de rénovation énergétique des bâtiments que lancent, vendredi 24 novembre 2017, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot et son homologue de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard.

Alors que la France dénombre près de 3,8 millions de passoires thermiques occupées par des ménages en situation de précarité énergétique et que le nombre de logements mal isolés dépasse les sept millions, le Gouvernement souhaite agir.

Pour ce faire, la mobilisation vise à rassembler l'ensemble des acteurs de la rénovation - fédérations professionnelles, associations de consommateurs, associations environnementales, collectivités territoriales et opérateurs publics - et les Français afin d'étoffer les propositions contenues dans le prochain plan de rénovation énergétique. Cette démarche de co-construction s'appuie sur l'objectif à long terme d'atteindre la neutralité carbone en 2050, comme le précise le communiqué de presse.

Le but de cette concertation est de parvenir à construire un plan de rénovation énergétique qui permette de "donner des moyens inédits aux Français pour rénover leurs logements avec une attention particulière pour les ménages modestes", explique Nicolas Hulot.

Quatre axes de travail

L'ensemble des acteurs sont invités à s'exprimer et à participer aux travaux de construction du plan déclinés en ateliers au niveau national et réunions locales. Pour atteindre le maximum de Français, une consultation en ligne sera également ouverte.

Quatre axes de travail ont d'ores et déjà été fixés par le Gouvernement dans cette lutte pour la réduction de la consommation d'énergie :
- Hiérarchisation des objectifs à atteindre et mise en place d'un pilotage global et participatif ;
- Renforcement des dispositifs d'incitation à la rénovation énergétique auprès des particuliers avec notamment la transformation du CITE en prime ;
- Promotion de la rénovation des bâtiments tertiaires et publics ;
- Développement de l'innovation et des compétences des professionnels du bâtiment ;

"Notre priorité est de protéger les plus fragiles face au froid. Il nous faut promouvoir une rénovation énergétique abordable pour tous. La rénovation est une opportunité pour la filière du bâtiment dans nos territoires et un moteur pour l'innovation", fait savoir Jacques Mézard.

La concertation est prévue pour durer jusqu'à la fin du mois de janvier 2018.

"12 milliards d'euros sur cinq ans"

Alors que Nicolas Hulot annonce dans une interview aux Echos, que l'État investira "12 milliards d'euros sur cinq ans" dans ce cadre, l'annonce du plan a fait réagir la Capeb.

Pour la confédération des artisans du bâtiment, ce plan doit s'accompagner d'une réelle volonté de la part du Gouvernement notamment en termes de moyens alloués à la massification des travaux de rénovation énergétique. Elle appelle également pour que les TPE ne soient pas exclues de la concertation, insistant sur le "recours à des actions groupées".

L'organisation professionnelle détaille trois priorités pour réussir le pari de la rénovation des 7,5 millions de passoires énergétiques. Si elle prône que la politique d'amélioration de l'habitat soit territorialisée afin de l'adapter aux particularités de chaque région, la Capeb propose la mise en place d'une politique de petits travaux sur la méthode d'un parcours progressif à destination des ménages pour tendre vers le bâtiment basse consommation.

Enfin, alors que le champ du CITE est réduit en 2018, elle réitère sa volonté de voir maintenu les dispositifs fiscaux d'aides à la rénovation ainsi que la mise en place d'un guichet unique de l'habitat pour accompagner et faciliter les démarches des ménages. En outre, la formation et la montée en compétences des artisans figurent également au centre de leurs préoccupations dans la démarche de transition énergétique.

Plan de Rénovation Énergétique des bâtiments by Pierre Lelievre on Scribd


)