Mon compte Devenir membre Newsletters

2016 : 366 jours pour stopper la chute du secteur du bâtiment

Publié le par

Un optimisme... mesuré. C'est l'attitude de la Capeb face à 2016, qui devrait être marquée par un retour à la croissance, même si des difficultés subsistent. Voici les prévisions en chiffres.

2016 : 366 jours pour stopper la chute du secteur du bâtiment

Une croissance comprise entre 0 et 1 %. C'est ce que pourrait enregistrer le secteur du bâtiment en 2016 selon la Capeb, qui a présenté, jeudi 14 janvier 2016, son état des lieux 2015 et ses perspectives 2016 pour l'artisanat du bâtiment en France. De quoi " stopper la dégringolade [du secteur] ininterrompue depuis 2012 ", espère Patrick Liébus, président de la Capeb, dans un communiqué daté du même jour. 2015, notamment, avait été marqué par un recul de 2%, tout comme 2014.

Dans le détail, le marché du neuf, en grande souffrance (-4,5% de croissance en 2015) devrait voir cette baisse s'infléchir, avec un recul compris "seulement" entre -1,5% et -0,5% pour cette année pour cette année. Le marché de l'entretien-amélioration devrait être relancé avec une prévision établie entre 0,5 % et 1,5 %, contre -0,5% en 2015.

Les facteurs de confiance

" Le recul limité [du] quatrième trimestre [2015, à -1% contre -2% au troisième trimestre, ndlr] et les dispositifs en faveur du logement neuf, des marchés énergétiques et de la rénovation dans le bâtiment " sont les facteurs qui devraient soutenir cette croissance, selon la Capeb.

Mais...

Reste un gros point noir : la disparition de 15 000 emplois en 2015, qui rend " difficile d'être optimiste pour 2016 ", explique Patrick Liébus. A cela s'ajoutent, aux yeux de l'organisation patronale, la persistance de facteurs de fragilité tels que la concurrence déloyale, l'accès limité aux marchés publics et le manque de confiance des ménages. De quoi peser sur le quotidien des artisans du bâtiment.

)