La reprise ne concerne pas encore le bâtiment

Publié par le - mis à jour à
La reprise ne concerne pas encore le bâtiment

La Capeb annonce une baisse d'activité de l'artisanat du bâtiment de 2,5% au 3e trimestre 2015 par rapport au même trimestre de l'année précédente. La baisse de 5% de la construction neuve explique le repli de l'activité plus marqué qu'au trimestre précédent.

  • Imprimer

L'activité de l'artisanat du Bâtiment poursuit son recul au troisième trimestre 2015, enregistrant une baisse de 2,5%, plus importante qu'au second trimestre. Selon la note de conjoncture de la Capeb publiée jeudi 15 octobre 2015, "la dégradation du volume d'activité s'explique par une baisse de 5% de la construction de logements neufs même si la détérioration est moindre depuis le début de l'année (-6,5% au 4e trimestre 2014, -6% au 1er trimestre 2015 puis -4% au 2e trimestre 2015)".

Le volume des travaux d'amélioration de la performance énergétique des logements est le seul indicateur qui affiche une progression de 1 % bénéficiant enfin des effets du crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE).

Dans le détail, la dégradation du volume d'activité se situe entre 1,5 % et 3,5 % pour les différents métiers. Tous les corps de métiers sont touchés par une plus forte baisse ce trimestre à part la couverture-plomberie-chauffage qui affiche un recul mesuré de 1,5%, tout comme les travaux d'électricité. Les travaux de menuiserie-serrurerie et d'aménagement-décoration-plâtrerie, quant à eux, chutent de 2,5 % alors que l'activité de maçonnerie est, encore ce trimestre, la plus impactée avec une baisse de 3,5 %.

Beaucoup d'espoirs fondés sur le CITE

Des chiffres déceptifs qui n'entament pas pour autant le moral des professionnels, qui ont obtenu du gouvernement plusieurs coups de pouce. "Nous avons noté avec satisfaction que les dispositifs du CITE, de l'Éco-PTZ et du PTZ + étaient maintenus dans le projet de loi de finances 2016. C'est de nature à donner confiance au ménages", confie Patrick Liébus, président de la Capeb. Il affirme par ailleurs qu'il portera prochainement les problématiques des besoins de trésorerie des entreprises artisanales devant Emmanuel Macron et Myriam El Khomri, la nouvelle ministre du Travail.

Mallory Lalanne

Mallory Lalanne

Chef de service

Après avoir enregistré différentes expériences en presse généraliste, télévision et radio, j’ai décidé de rejoindre en 2010 l’univers de la presse professionnelle. [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet