Mon compte Devenir membre Newsletters

La reprise de l'activité se consolide pour l'artisanat du bâtiment

Publié le par

L'activité des entreprises de l'artisanat du bâtiment se maintient et progresse de 2,5 %, selon la Capeb. Une croissance bien soutenue par la construction neuve. L'organisation se montre, par ailleurs, vigilante sur les projets du Gouvernement.

La reprise de l'activité se consolide pour l'artisanat du bâtiment

"Une année 2017 satisfaisante". C'est avec ces mots que le président de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), Patrick Liébus, anticipe le niveau général de l'activité du secteur. Qualifiant le contexte économique général de "positif", il a présenté mardi 17 octobre 2017 les chiffres de l'activité du 3e trimestre pour les entreprises artisanales du bâtiment. Et les résultats sont plutôt bons.

Premier enseignement, l'activité se renforce à 2,5 % sur cette période par rapport à l'année dernière. La Capeb anticipe même, pour les trois derniers mois de l'année, une croissance de l'activité comprise entre 2,5 et 3%.

Le grand Ouest tire l'activité globale

À l'instar de tout le secteur du bâtiment, c'est la construction neuve qui soutient cette reprise dont la progression s'établit à 5 %, atteignant ainsi son plus haut niveau depuis cinq ans. Un dynamisme du neuf à mettre à la fois au crédit des nouvelles autorisations accordées (15,2 %) et des mises en chantier (17,1%). Plus en retrait, l'activité dans la rénovation de l'ancien augmente malgré tout (1 %) sur le troisième trimestre, bien soutenue par les travaux de performance énergétique, en hausse de 2,5 % par rapport à 2016.

Activité de l'artisanat du bâtiment en région (c) Capeb

Activité de l'artisanat du bâtiment en région (c) Capeb

Si l'emploi salarié progresse de 0,9 % au deuxième trimestre de l'année, c'est bien à travers la répartition régionale, que la consolidation se matérialise. Comprise entre 1,5 et 3,5 %, la reprise de l'activité est particulièrement avérée sur tout l'ouest de la France métropolitaine (Bretagne, Pays-de-la-Loire et Nouvelle-Aquitaine). À l'inverse, l'Occitanie et la région Centre-Val-de-loire connaissent une croissance plus molle (1,5 %).

Toujours est-il que ces bons chiffres trimestriels ne doivent pas éluder, selon la Capeb, les récentes annonces du gouvernement concernant le plan logement et les mesures contenues dans le plan Climat.

De même, les annonces contenues dans le budget 2018 inquiètent Patrick Liébus. "Les discussions autour du CITE ne sont pas terminées, nous allons continuer ardemment à défendre la position des artisans", explique-t-il notamment sur Twitter.

)