Le refuge de l'Aigle : un chantier de haut vol

Publié par le

Situé dans le massif des Écrins, près de Grenoble, le refuge de l'Aigle est un repère mythique pour des générations de randonneurs. Il a fait l'objet d'une rénovation en 2014. Le pari ? Moderniser sans dénaturer.

  • Imprimer
Le refuge de l'Aigle : un mythe pour les montagnards

Perché à approximativement 3 500 mètres d'altitude, tutoyant le vide, accessible après plusieurs heures de marche... le refuge de l'Aigle se mérite. Des conditions difficiles pour les randonneurs, mais extrêmes pour les artisans et entrepreneurs qui, en 2014, ont entrepris de rénover ce refuge alpin qui, alors simple cabane de bois, menaçait à tout instant de s'écrouler. Pas question, pour autant, de détruire et de remplacer ce lieu plus que centenaire, chargé d'histoire et dont l'avenir faisait, dans le milieu montagnard, l'objet de débats polémiques depuis 2003. Au total, une quinzaine de personnes environ ont travaillé sur ce chantier, dont quatre compagnons du devoir, lesquels sont reconnus pour leur savoir-faire très technique et adapté à ce type de contraintes.

REPÈRES :
Localisation : La Grave (Hautes-Alpes)
Maîtrise d'ouvrage : FFCAM (Fédération française des clubs alpins et de montagne)
Maîtrise d'oeuvre : Atelier 17 C Architectes, bureau d'études structure bois HV Conseil, 2 BET Fluides Yves Armani et Axenne
Nombre de sous-traitants : 5
Année de livraison : 2014
Coût des travaux : 1 M€

Amélie Moynot

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet