Mon compte Devenir membre Newsletters

Les secrets d'une intégration réussie

Publié le par

En pleine santé, votre entreprise recrute. Bien intégrer vos nouveaux collaborateurs vous permettra de décupler leur motivation et de les fidéliser. Conseils d'expert pour optimiser vos modes de fonctionnement tout en limitant votre turnover.

Les secrets d'une intégration réussie

En ce lundi matin de juin, Pierre, ouvrier du bâtiment, arrive, pour son premier jour, chez son nouvel employeur. Là, surprise, personne pour l'accueillir, toute l'équipe étant sur les chantiers. Et lorsqu'une secrétaire lui propose de rejoindre ses nouveaux collègues sur place, aucun équipement de sécurité n'a été prévu pour lui... Caricatural ? Peut-être, mais inspiré de situations vécues au quotidien dans les TPE du secteur.

Par manque de temps ou de préparation, une partie de ces entreprises, bien qu'ayant compris l'importance de soigner leurs recrutements, a parfois tendance à sous-estimer les enjeux de l'intégration des nouveaux salariés. Au risque, dans le pire des cas, de compromettre l'avenir.

" L'intégration donne le ton de la collaboration à venir. Un salarié qui se sent bien accueilli aura davantage envie de se dépasser pour son entreprise ", observe Magalie Vattement, présidente de MMV-RH, cabinet de conseil RH pour les TPE. Autrement dit, à participer activement au développement de son chiffre d'affaires. À condition toutefois, pour le dirigeant, de mettre en place des actions adaptées.

Expliquer les habitudes de l'entreprise

L'intégration d'un salarié commence avant même son arrivée effective dans l'entreprise. " La première étape consiste à communiquer auprès du reste de l'équipe sur le recrutement en cours ", explique Corinne Bombardieri-Roquier, dirigeante fondatrice de CBR Conseil, cabinet spécialisé dans le conseil et la formation RH.

Vient ensuite le moment de l'accueil à proprement parler. À ce titre, le premier jour du salarié est crucial. Il s'agit de lui transmettre alors les informations essentielles sur ­l'entreprise, ainsi qu'un rappel de ses missions, quitte à faire écho avec l'entretien de recrutement.

Pensez également à lui délivrer les codes "pratiques " en vigueur chez vous (habitudes de déjeuner, heure de départ sur les chantiers) afin d'assurer sa sérénité. Le tout fera l'objet d'un entretien de 15 à 30 minutes dans votre bureau. L'occasion aussi de lui remettre ses équipements de sécurité - à défaut, n'hésitez pas à lui préciser s'ils sont commandés et à lui indiquer leur date d'arrivée - , afin qu'il sente que sa sécurité importe. Ajoutez à cela le matériel dont il aura besoin pour bien travailler (badge, clés, téléphone...).

[Étude de cas] Il forme ses nouveaux collaborateurs à son activité

Patrick Gidoin, TAP Etanchéité

Le coeur de métier de TEP Étanchéité ? Les travaux d'étanchéification par membranes PVC pour toitures, terrasses et piscines. Un savoir-faire spécifique qui requiert une formation pour tous les nouveaux arrivés dans l'entreprise.

C'est la mission que confie le dirigeant Patrick Gidoin à quatre de ses salariés, qu'il a identifiés et choisis pour leur ancienneté et leur expérience. Formés au tutorat, ceux-ci se partagent l'accueil des nouvelles recrues pour leur transmettre des informations métier et RH. Pour les sédentaires, cette formation est complétée par une immersion sur les chantiers durant une semaine.

Par ailleurs, lors de son premier jour, la personne est prise en charge par la responsable qualité. Sa mission : lui remettre le livret d'accueil et ses équipements de sécurité et faire avec elle le tour des services. L'occasion pour elle de rencontrer l'équipe avant les départs sur chantier. " La pire erreur serait de ne pas faire le lien entre les collaborateurs ", juge le dirigeant.

Repères

Raison sociale : SAS TEP Étanchéité
Activité :
travaux d'étanchéification
Ville
: Saumur (Maine-et-Loire)
Année de reprise :
2014
Dirigeant
: Patrick Gidoin, 48 ans
Effectif :
49 personnes
CA 2014 :
6 M€


)