Adoptez les écogestes dans votre quotidien

Publié par le | Mis à jour le
Adoptez les écogestes dans votre quotidien

Matériaux organiques, produits recyclables, tri des déchets... il existe de nombreux moyens de rendre vos chantiers plus verts. Une façon de mettre en avant votre différence, mais aussi de prendre soin de votre santé.

  • Imprimer

"Le développement durable ? Beaucoup d'artisans le pratiquent déjà, par bon sens et esprit pratique, sans s'en rendre compte ni en faire la publicité ! " sourit Michel Brochu, président de la Capeb Pays-de-la-Loire. Sensibilisés à la protection de l'environnement, souvent par leur entourage ou une certaine culture familiale, les artisans attentifs agissent sur plusieurs leviers qui leur permettent, en outre, de réaliser des économies et de préserver la qualité des chantiers. Tout d'abord, les professionnels soucieux des écogestes s'astreignent à utiliser des fournitures différentes : " Il s'agit d'utiliser des produits ou des matériaux les moins polluants possible et les plus facilement recyclables, observe Michel Brochu. Par exemple, au lieu d'acheter des tubes de colle dans un contenant rigide, privilégier un contenant souple permet de diviser le volume des déchets par 20. Car le tube finit par être compacté, un peu comme une bouteille plastique. "

Quant à la qualité intrinsèque des matériaux, les artisans "écolos" privilégient de longue date certains types de produits : par exemple, un isolant à base organique tel que le chanvre, plutôt qu'un isolant à base de laine minérale, dont le recyclage est plus compliqué. Les peintres sont aussi fortement confrontés au phénomène et peuvent opter pour des peintures à teneur réduite en solvants. Autre piste : les matériaux dénués de formaldéhyde, une substance classée cancérigène et polluant de l'air intérieur. Les menuisiers disposent, par exemple, de panneaux de bois sans ce composant.

Chantier responsable

Le bénéfice est double : d'une part pour le client, dont l'habitat sera plus sain, et d'autre part pour l'artisan, qui protège sa santé en évitant le contact permanent avec des polluants. Sans compter le coût de retraitement des produits : mettre en déchetterie un produit toxique est facturé plus cher pour le professionnel. Problème : les fournitures écologiques peuvent présenter un surcoût à l'achat, donc dépasser le budget du maître d'ouvrage : " Il faut amorcer le dialogue avec le client, expliquer les avantages sur le long terme. En utilisant des matériaux plus qualitatifs, le chantier bénéficie aussi d'une plus grande pérennité. Ce qui trouve généralement un écho favorable ", explique Michel Brochu.

Le Centre national d'innovation pour le développement durable et l'environnement dans les petites entreprises (Cnidep) propose des fiches qui expliquent, selon les secteurs, les fournitures et techniques à privilégier pour leur aspect durable. Ainsi, dans le cas d'un décapage de façade, il est conseillé de recourir aux techniques alternatives, comme celles à l'amidon de blé ou au laser.

Autre levier de développement durable chez les artisans : l'utilisation de machines efficaces, économes en énergie et qui, bien entretenues, possèdent une durée de vie plus longue. " Nous testons certains matériels professionnels selon des critères d'efficacité technique, d'aspect pratique à utiliser, de durabilité, de coût et, bien sûr, d'impact environnemental ", explique Philippe Mucchielli, directeur du Cnidep. Le centre a ainsi étudié plusieurs machines de nettoyage des outils du peintre, fournissant une information complète pour les professionnels désireux d'acquérir du matériel "écologiquement correct".

Autre famille de produits testés par le Cnidep : les machines de décapage et nettoyage d'ouvrages, examinées selon les mêmes critères pratiques.

Olga Stancevic

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet