Mon compte Devenir membre Newsletters

Prévention : faites-vous accompagner !

Publié le par

Se protéger soi-même et protéger ses salariés, c'est non seulement une obligation légale, mais surtout une nécessité économique pour assurer la continuité de l'activité. Des spécialistes peuvent vous y aider.

Prévention : faites-vous accompagner !

Prévenir les risques professionnels et préserver la santé des collaborateurs de leur pratique professionnelle. De vraies priorités pour les TPE du bâtiment. Depuis novembre 2001 (Décret n°2001-1016 dans le Code du travail), le Document unique (DU) est obligatoire pour les entreprises à partir d'un salarié. Cet inventaire des risques professionnels, dans chaque unité de travail, doit être revu chaque année afin d'effectuer des mises à jour. Cette évaluation doit favoriser la mise en place des démarches de prévention.

Dans les métiers du bâtiment, la tâche est complexe car non seulement les risques sont liés aux missions qui sont remplies par les entreprises et leurs collaborateurs, mais aussi aux lieux dans lesquels ils sont amenés à exercer. Le rôle du DU évolue autour de trois principaux pôles : limiter au maximum les accidents du travail et les maladies professionnelles, optimiser la productivité des salariés, et déterminer, pour chaque poste étudié, les risques et gravité des risques, causes, implications et les méthodes préventives en découlant. Tout doit être consigné dans ce document.

Prévenir les risques : un état d'esprit !

Il n'existe pas à proprement parler de modèle établi, mais ce document peut être un vrai casse-tête à mettre sur pied. Mais au-delà du DU, le chef d'entreprise doit être animé d'une véritable ambition de prévention des risques des salariés. Dans tous les cas, seuls, il n'est pas simple d'y parvenir. Ce document, s'il est obligatoire, n'est pas une fin en soi. Prévenir les risques dans les entreprises du bâtiment, c'est bien davantage que poser sur le papier un état des lieux. Pour Emmanuel Bosquet, fondateur d'EB Prévention, société spécialisée dans le management de la protection des salariés, " la sécurité est un enjeu majeur surtout pour les structures de petites tailles. Plus le nombre de collaborateurs est réduit, plus il est difficile d'organiser, de structurer la prévention des risques ". Pour cet expert qui accompagne les TPE et PME dans l'identification, l'évaluation et la prévention des facteurs de risque professionnels, il est possible en réalisant un audit réglementaire général ou ciblé, de cerner les dangers pour la santé ou la sécurité des salariés de l'entreprise.

Le but : mettre en place des solutions pertinentes de prévention. " S'il est utile de connaître les gestes de premiers secours, il est encore préférable de ne pas avoir à les appliquer ! ", affirme Emmanuel Bosquet. En pratique, l'expert et ses équipes se déplacent soit dans les locaux de l'entreprise, soit sur les chantiers. Ils observent, analysent, scrutent, détectent d'éventuelles anomalies et, surtout, effectuent des préconisations. " La principale erreur est de vouloir réaliser un audit pour être en conformité avec la loi. C'est un non-sens. L'audit doit avoir une dimension opérationnelle et se traduire au quotidien, par des faits ! ", affirme-t-il.

Se faire accompagner

L'OPPBTP, la Capeb, la Fédération française du bâtiment (FFB)... tous ces organes professionnels peuvent vous accompagner dans votre démarche de prévention des risques. Lorsque vous êtes adhérent à l'une d'elle, vous pouvez même envisager d'obtenir des rabais sur des audits ou des formations. Sachez par ailleurs que certaines démarches, comme celles qui consistent à prévenir les TMS (Troubles Musculo-squelettiques), peuvent être en partie subventionnées par les Carsat régionales. Ne manquez pas de vous rapprocher de ces organisations pour savoir quel accompagnement peut vous être proposé.

José Roda

)