Quand l'e-learning bouleverse l'approche de la prévention

Publié par le - mis à jour à
Quand l'e-learning bouleverse l'approche de la prévention

La prévention des risques professionnels demeure un sujet clé du secteur du bâtiment. S'il doit davantage être investi par les acteurs du BTP, le numérique apporte de nouveaux moyens pour insuffler une meilleure complémentarité avec les formations classiques et une expérience plus immersive.

  • Imprimer

Sensibiliser les professionnels à la prévention des risques passe désormais par de nouveaux dispositifs plus interactifs et impliquants. Le développement du numérique offre en effet de nouvelles opportunités d'aborder les enjeux de la prévention grâce aux solutions d'e-learning. Dès lors, comment inciter les dirigeants et salariés de l'importance à se saisir des enjeux de la prévention sur les chantiers ? "L'innovation n'est pas réservée aux seuls objets technologiques mais est également adaptée au présentiel. Internet apporte une ubiquité et une accessibilité sans limite, d'où l'intérêt d'aborder et saisir ces nouveaux outils", avance Franck Henry, responsable pédagogique des formations à distance à l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS).

Des plateformes de formation en ligne pour sensibiliser et former les salariés, aux dispositifs de réalité virtuelle permettant une immersion sans risque face aux dangers en passant par les serious game en 3D qui apportent une pédagogie ludique, les opérateurs privés et publics de formation se saisissent de l'innovation.

Du réel au virtuel

Avec un objectif : limiter les accidents et les troubles pour la santé des salariés mais également diminuer le coût des arrêts de travail pour les entreprises. D'après le rapport annuel de l'Assurance maladie, le bâtiment compte encore 90 accidents du travail pour 1 000 salariés en 2016. Bien qu'en recul de 29,1 % en dix ans, le taux reste élevé. D'où l'intérêt de sensibiliser encore davantage les professionnels.

Technologie innovante, la réalité virtuelle (VR) apparaît comme le futur compagnon des professionnels dans leur démarche de sensibilisation aux risques. "La VR apporte une démarche ludique et immersive qui permet aux stagiaires de mieux retenir les éléments et d'optimiser leur sensibilité", explique Florian Pons, fondateur de Jungle VR, un studio de formation en réalité virtuelle.

Une approche novatrice pour laquelle les grands opérateurs du BTP et de l'intérim ont déjà jeté leur dévolu. Plongés dans un univers virtuel, reflet du réel, les salariés prennent conscience des risques. "L'idée est de leur faire comprendre de manière différente, plus marquante, plus percutante des dangers qui existent sur un chantier", ajoute-t-il, insistant sur l'appropriation des problématiques par les stagiaires eux-mêmes.

Pour Marc Girard, responsable formation et prospective à l'OPPBTP, la technologie possède un "intérêt certain", mais demeure, selon lui, un outil encore trop éloigné des artisans. La raison ? "Le coût d'investissement est encore trop élevé pour des expériences plutôt courtes" (5 à 15 minutes environ).

Si ce n'est qu'une question de temps pour que l'ensemble des professionnels ne se saisissent de la VR, il loue ses atouts pour compléter le processus de sensibilisation existant. "Ça ne viendra pas remplacer d'autres dispositifs de formation mais enrichir l'expérience globale", anticipe-t-il.

Reste que d'autres supports existent tout aussi innovant et engageant. C'est le cas des serious game par exemple, bien souvent commercialisés sur étagères. "Nous nous adressons aux grands comptes pour des projets sur mesure mais 50 % de notre CA se concentre sur des produits au catalogue destinés aux plus petites structures", présente Soraya Chraibi, chargée de marketing pour 2J Process.

Culture de la prévention

Mais plus que la seule expérience, c'est davantage le mélange des approches de la prévention qui est valorisé. Alors qu'une majorité d'employeurs partagent des difficultés à sensibiliser et impliquer leurs salariés dans la prévention des risques selon l'enquête nationale de l'Institut de recherche et d'innovation sur la santé et la sécurité au travail (Iris-ST), ces nouveaux moyens apportent une approche différente. "On trouve des outils de plus en plus performants qui permettent de manier des techniques particulières et d'avoir des formations plus percutantes auprès des stagiaires", explique le spécialiste de l'INRS.

Déjà plébiscitée par des CFA, la formation à distance profite d'un intérêt décuplé des professionnels en raison de l'enrichissement qu'elle permet en plus des formations en présentiel. D'autant que comme le note Marc Girard, "les formations sur la sécurité au travail ne sont pas comparables aux formations de transferts de connaissance puisqu'il y a un le besoin de faire évoluer les croyances. On est face à de l'irrationnel".

C'est donc aussi tout l'intérêt des formations collectives qui permettent de percevoir une autre réalité grâce à l'effet de groupe et aux partages d'expériences. Une complémentarité indispensable entre formation à plusieurs et autosensibilisation.

Si l'objectif des organismes de prévention vise à augmenter la diffusion et faciliter l'appropriation à ces questions, c'est bien plus le développement d'une culture de la prévention qui est prônée. "On vise une massification de la formation grâce à l'e-learning puisque l'outil apporte une flexibilité dans l'espace et le temps", juge Franck Henry.

Une liberté de formation qui, pour qu'elle soit efficacement utilisée par les salariés, doit se faire sur le temps de travail. "La difficulté est de convaincre les dirigeants pour leur faire entendre que cela fait partie intégrante des missions et que c'est aussi créateur de valeur", ajoute-t-il. Parce qu'aborder la prévention sous l'angle de la performance et du développement est aussi et surtout une décision stratégique.

3 idées innovantes pour se former :

D-Clic Prévention - OPPBTP

OPPBTP

OPPBTP

L'OPPBTP propose d'acquérir les essentiels de la prévention en 15 minutes grâce à une collection de module e-learning. Intitulé D-Clic Prévention, le dispositif présente au stagiaire une solution de prévention sur un thème en particulier : signalisation temporaire, montage d'un échafaudage ou encore port du harnais. Neuf thématiques sont proposées pour des sessions de formation individuelle ou collective.
Plus d'infos : preventionbtp.fr - Gratuit

Bâti-Game - 2J Process

2J Process

2J Process

Le serious game, Bati-Game, conçu autour d'un chantier de gros oeuvre présente à l'utilisateur 18 situations à risque dans lequel il se déplace et interagit librement. L'objectif est d'identifier les risques et proposer une action pour chacun. Un rôle d'acteur pour l'apprenant dans lequel il est censé s'imprégner des différentes situations. Sur-mesure ou sur étagère, disponible en e-learning et sur CD-Rom pour des sessions individuelles ou collectives.
Plus d'infos : 2Jprocess.com - Prix : autour de 900 euros (dégressif)

Chasse aux risques - Jungle VR

JungleVR

JungleVR

La réalité virtuelle à petit prix. La start-up JungleVR propose un catalogue de formation sur étagère pour faire de la réalité virtuelle un acquis dans la prévention. À travers différentes mises en situation, l'utilisateur part à la chasse aux risques du BTP pour lesquels il doit identifier et corriger les actions. Une formation dédiée aux risques électriques est également proposée.
Plus d'infos : jungleVR.io - Prix : 50 à 100 € par licence / Matériel à louer ou à l'achat (229 €).

Pierre Lelièvre

Pierre Lelièvre

Journaliste

Depuis juin 2016, je suis journaliste pour Chef d’Entreprise, Commerce magazine, Artisans mag’. Intéressé par le monde de l’entreprise, j’écris sur tous [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet