Mon compte Devenir membre Newsletters

RSE : la TPE Le Goff ouvre les horizons de l'artisanat

Publié le par

Gérants d'une entreprise de couverture, les époux Le Goff sont partis au Sénégal pour participer à la construction d'une école et former des professionnels. Découverte de cette initiative solidaire menée en lien avec une association.

RSE : la TPE Le Goff ouvre les horizons de l'artisanat

Transmettre un savoir-faire artisanal tout en accomplissant une action solidaire. Voilà le projet au long cours entamé il y a bientôt deux ans par Patrick Le Goff, couvreur spécialisé dans les toits en chaume, et Michèle Le Goff, son associée, épouse et présidente de l'association Typhas, structure très engagée elle aussi dans l'initiative.

" L'objectif était
de concevoir des toitures plus durables "

En février puis en décembre 2014, tous deux sont en effet partis au Sénégal pour former onze personnes aux techniques de couverture, à partir non plus du chaume mais du typha, une plante caractéristique des milieux aquatiques, abondante sur les bords du fleuve Sénégal. "L'objectif était de concevoir des toitures plus durables dans le cadre d'un projet global incluant la reconstruction d'une ferme-école écologique", révèle Michèle Le Goff. Un projet à dimension écologique également, transformant le typha, réputé comme envahissant voire nuisible, en ressource pour la construction.

Construction d'une école des métiers

Pour les cogérants, tout commence par une rencontre avec la Fondation Sylla Tati Caap Onlus, qui mène des actions humanitaires en Afrique. Séduits par le projet, les Le Goff se lancent dans l'aventure. Sur place, lors de la première session, en février, ils travaillent avec 25 personnes et couvrent une case de 140 m2.

Une expérience marquante au point qu'ils décident, à leur retour en France, de créer une association pour aller encore plus loin dans la démarche. Née en juillet 2014, celle-ci compte aujourd'hui 25 membres (l'artisan n'en fait pas partie mais est formateur pour le compte de la structure). "L'objectif était de porter le projet d'une école des métiers", explique Michèle Le Goff. Le deuxième séjour, en décembre, permet d'avancer cette construction.

Solidarité avec Cuba

Ce projet éthique a des retombées positives sur le fonctionnement de la société de couverture, basée près de Nantes. Si les absences des patrons les obligent à mettre en place une organisation différente, "les collaborateurs sont flattés que leur savoir-faire de couvreur chaumier intéresse du monde, au-delà de nos frontières", estime Michèle Le Goff.

Les entrepreneurs font aussi des émules parmi leurs collègues puisque, lors de leur deuxième voyage, ils sont partis avec un autre artisan chaumier conquis par l'idée.

Les clients, quant à eux, sont également informés de l'initiative : "Ils sont étonnés de voir qu'en exerçant un métier local comme la pose de chaume, nous puissions nous retrouver à aller un peu partout. Cela contribue à donner l'image d'une société qui se donne les moyens de mener ce type de projets", poursuit la cogérante.

Il faut dire que Patrick Le Goff n'en est pas à son premier partage d'expérience. En novembre dernier, l'artisan et vice-président de l'ANCC (Association nationale des couvreurs chaumiers) est également parti à Cuba pour diffuser son savoir-faire et, quelques mois plus tard, en juin 2015, a reçu chez lui un Cubain pour lui apprendre ses techniques de pose. Une façon complémentaire de valoriser l'artisanat.

Repères

Raison sociale : SARL Le Goff

Activité : couverture

Ville : Herbignac (Loire-Atlantique)

Année de création : 1988

Dirigeants : Patrick Le Goff, 55 ans, et Michèle Le Goff, 56 ans

Effectif : 7 personnes

CA 2014 : 600 k€

Site Web : Le Goff Chaumiers

)