Mon compte Devenir membre Newsletters

[Étude de cas ] Dominique Hamon forme ses apprentis sur mesure

Publié le par

Menuisier dans le Morbihan, Dominique Hamon s'attache à faire de ses apprentis de futurs professionnels opérationnels et polyvalents. Une mission qu'il défend avec détermination et beaucoup d'exigence au service de son activité.

[Étude de cas ] Dominique Hamon forme ses apprentis sur mesure

© DR - Dominique Hamon (à gauche) et son équipe

L'exigence et la pédagogie forment la recette de Dominique Hamon. Menuisier à Saint-Nolff (Morbihan), ce dirigeant de TPE porte, au-delà d'une passion pour le travail du bois, un rôle fédérateur de formateur. Depuis la création de la Menuiserie Hamon en 2007, ils sont près d'une quinzaine à avoir défilé et à s'être formés dans son atelier. Un ancien apprenti, Matthieu Desbois, illustre cet engagement. Il a remporté, cette année, la médaille d'or nationale de Meilleur Apprenti de France en menuiserie. "Je suis très content pour lui, il a une tête bien faite et des mains qui suivent. Il peut aller très loin dans le métier", explique le dirigeant.

Si le jeune apprenti ambitionne de participer aux World Skills 2019 en Russie, son formateur souhaite avant tout former et perfectionner ses apprentis. "On leur apprend la réalisation de séquences d'ouvrages basiques pour qu'ils acquièrent rapidement une certaine autonomie, précise Dominique Hamon. Cela nous permet de dégager du temps à côté pour les former plus en profondeur, sur des savoir-faire plus spécifiques." Un moyen également de développer l'activité et de monter en gamme. "Plutôt que d'avoir un développement en nombre de salariés, on s'attache à travailler avec plus de technicité. C'est une bonne opportunité d'être plus concurrentiel."

Cette implication dans l'apprentissage, Dominique Hamon la défend depuis ses débuts comme Compagnon du Devoir. "J'ai pu profiter de cette démarche à mes débuts et de la détermination des mentors de nous faire progresser. On a envie de la redonner", explique-t-il.

Le but est d'avoir, avec l'apprenti, quelqu'un de performant au service de l'entreprise. Un objectif gagnant-gagnant puisque "le niveau professionnel obtenu leur permet de tenir une vraie place dans l'entreprise. La carotte, c'est l'autonomie et surtout la volonté d'aller plus loin que la seule obtention du diplôme", ajoute-t-il.

Inadéquation des référentiels

" Un apprenti est rentable si on se donne les moyens de le former. "

Dominique Hamon

Une exigence qui est parfois source de difficultés. "On a beaucoup de jeunes qui viennent vers nos métiers parce qu'ils sont en rupture avec le système scolaire classique. Ce sont parfois des gamins à canaliser mais on fait de leur différence une force, une valeur ajoutée qui leur servira toute leur vie. L'investissement dans le travail et la motivation sont des éléments sur lesquels je discute beaucoup avec les apprentis ", explique-t-il.

Déterminé à donner à son tour, il veut "tordre le cou aux idées reçues. Oui, un apprenti est rentable si on se donne les moyens de le former, ajoute Dominique Hamon, joignant des chiffres aux paroles. Un apprenti coûte 50 à 80 % du SMIC, exonéré de charges. C'est 25 à 30 % de moins qu'un ouvrier", estime-t-il.

Pourtant, si les apprentis présentent un gain financier pour l'entreprise, Dominique Hamon n'est pas avare en critiques sur l'état de l'apprentissage aujourd'hui. "On a des référentiels de formation qui ne sont pas adaptés et qui ne prennent pas en compte les évolutions du métier. Par exemple, un jeune en CAP menuiserie installateur ne verra rien sur la RT 2005 ou la RT 2012. Le numérique et la réglementation thermique, par exemple, impactent notre façon de travailler et de poser. Cela implique des changements de pratiques et donc un apprentissage en entreprise", martèle-t-il, comme pour justifier cet engagement à toute épreuve.

Repères

Raison sociale : SARL Menuiserie Hamon
ActivitéMenuiserie bois
Ville : Saint-Nolff (Morbihan)
Année de création Décembre 2007
Gérant : Dominique Hamon, 45 ans
Effectif : 2 salariés (1,5 ETP) et 2 apprentis
CA 2017 : 350 k €


)