En ce moment En ce moment

BTP: l'activité devrait encore baisser de 1,5% en 2014

Publié par le | Mis à jour le
BTP: l'activité devrait encore baisser de 1,5% en 2014

L'activité de l'artisanat du bâtiment enregistre une perte globale d'activité de 3% en 2013. La Capeb envisage une baisse moins prononcée pour 2014, autour de 1,5%.

  • Imprimer

Sept trimestres consécutifs de baisse d'activité. La Capeb a présenté le 14 janvier 2014 les derniers chiffres de la conjoncture de l'artisanat du bâtiment. La Confédération fait état d'un repli de 1,5% par rapport au 4e trimestre 2012 marqué par un recul de 3,5% dans le segment du neuf et 0,5% dans celui de l'entretien-amélioration. L'année 2013 aura donc été marquée par une baisse continue de l'activité sur les quatre trimestres, avec un recul de 3% de l'activité en volume.

Conséquence directe de cette torpeur économique? Près de 30 000 emplois ont été détruits dans la construction entre le 3e trimestre 2012 et le 3e trimestre 2013. L'artisanat du bâtiment enregistrerait à lui seul 15 000 emplois perdus sur 2013. Par ailleurs, et d'une manière générale, les défaillances d'entreprises ont progressé de 5 % sur la même période, soit une augmentation de près de 15 000 défaillances.

Une baisse d'activité de 1,5% en 2014

Selon les estimations de la Capeb, l'année 2014 restera marquée par un recul mais moins important qu'en 2013. Il est estimé, à ce jour, à 1,5%. L'activité du neuf pourrait bénéficier des premiers effets du dispositif d'investissement locatif Duflot, mais risque de pâtir de la période pré-électorale. Si le taux de TVA réduit à 5,5 % devrait quant à lui profiter aux travaux de performance énergétique, les autres travaux de rénovation seront ralentis par le relèvement de la TVA à 10%.

D'une manière générale, le comportement des ménages est difficile à anticiper car le contexte économique est marqué par la hausse du chômage, par une faible croissance du PIB (inférieure à 1 %) et par une augmentation des taux de TVA à 10 et 20 % et de 7 à 10 % dans l'existant (hors rénovation énergétique).

Une légère hausse de l'intérim (4,1%) enregistrée au 3e trimestre par rapport au même trimestre de l'année précédente permet cependant d'envisager un recul moindre de l'activité dans les prochains mois, comme l'atteste le nombre d'entreprises envisageant d'embaucher au premier semestre 2014, qui a augmenté et qui représente 6% des entreprises artisanales (contre 4% au semestre précédent).

Pour relancer la dynamique, la Capeb mise notamment sur certaines mesures annoncées par le gouvernement en ce début d'année. Notamment le choc de simplification des normes et des réglementations, la baisse des charges des entreprises, ou encore l'encadrement plus restrictif de la directive relative au détachement de travailleurs entre pays membres de l'UE mené par Michel Sapin. "Nos prévisions 2014 pour l'ensemble du bâtiment font état de 8 000 emplois perdus, dont 4 000 dans les TPE du bâtiment", estime Patrick Liébus, président de la Capeb.

"Le contexte économique n'est toujours pas simple, mais nous percevons des signes encourageants, la situation de décélération est encore trop fragile. Il ne faudrait pas que des mesures inadaptées soient décidées par les pouvoirs publics", a-t-il conclu.

Mallory Lalanne

Mallory Lalanne

Chef de service

Après avoir enregistré différentes expériences en presse généraliste, télévision et radio, j’ai décidé de rejoindre en 2010 l’univers de la presse professionnelle. [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet