Bâtiment : François Hollande tente de rassurer le secteur

Publié par le | Mis à jour le

François Hollande a souhaité redonner confiance aux chefs d'entreprise du secteur du bâtiment réunis le 14 juin par la FFB pour les 24 heures du Bâtiment. Il a rappelé les mesures annoncées le 21 mars dernier et fait plusieurs annonces notamment sur le plan fiscal.

  • Imprimer

Les 24 heures du bâtiment, organisées vendredi 14 juin 2013 par la Fédération Française du Bâtiment (FFB), ont été l'occasion pour le président de la République, François Hollande, de rappeler le soutien du gouvernement à un secteur en souffrance, mais aussi de faire des annonces, à même de redonner un peu confiance aux professionnels.

Après avoir rappelé que les annonces faites le 21 mars 2013 (choc de simplification, soutien aux travaux énergétiques...) seraient suivies d'ordonnances dès le mois de juillet, le président de la République a également confirmé que le taux de TVA serait réduit à 5 % pour la rénovation des logements sociaux. L'échéance, qui semble prévue pour septembre, a rassuré le président de la FFB, Didier Ridoret, qui a ainsi vu la confirmation de la mesure.

Trois annonces phares ont semblé réjouir l'assemblée :

- L'abaissement de la TVA à 10% pour les logements intermédiaires pourrait permettre la construction de 30 000 à 40 000 logements, selon les estimations de la FFB.

- La réforme des plus-values immobilières pour les terrains à bâtir, avec une "inversion du système" selon François Hollande, devrait débloquer le foncier en France et ainsi développer la construction des logements neufs.

- Concernant les immeubles bâtis, l'abattement progressif sur 30 ans, vivement critiqué par les professionnels du bâtiment, "sera revu", selon le président de la République. Il deviendra linéaire et sera raccourci. Il devrait ainsi doper les transactions en 2014.

Une entrée en vigueur au 1er janvier 2014

Ces mesures, assez techniques, seront mises en place dans le projet de loi de finance 2014. Si elles sont moins spectaculaires que ne l'aurait été l'annonce d'une TVA à 5% pour la performance énergétique, elles semblent néanmoins avoir séduit l'assemblée des 24 heures du bâtiment. "Nous sommes plutôt satisfaits des annonces faîtes par le président de la République", a affirmé Didier Ridoret après le discours de François Hollande.

Le président de la République est également revenu sur l'autre sujet qui inquiète le secteur: la concurrence déloyale. Il a confirmé les annonces faites par Sylvia Pinel plus tôt dans la semaine sur la réforme du statut de l'auto-entrepreneur.

Concernant le travail en France d'entreprises ou de sous traitants membres de l'Union européenne, François Hollande a rappelé que les contrôles seraient renforcés "y compris le dimanche". Il a également confirmé que le PLF 2014 harmoniserait la fiscalité de la sous-traitance, quelle que soit la nationalité de l'entreprise avec l'auto-liquidation de la TVA. Une mesure qui devrait entrer en vigueur dès le 1er janvier 2014 et vivement saluée par les professionnels.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet