Bâtiment : la reprise se dessine

Publié par le

La Fédération française du bâtiment a présenté sa note de conjoncture à fin juin pour le secteur du bâtiment. Il devrait connaître une croissance de 2,2 % en volume par rapport à 2010.

  • Imprimer

Si les différents segments du marché progressent à des rythmes différenciés, 2011 s'annonce toutefois de plus en plus comme l'année de la reprise. C'est en tout cas ce qu'a expliqué Didier Ridoret, président de la Fédération française du bâtiment (FFB) parlant d'une croissance de 2,2 % en volume par rapport à 2010.

Dans le neuf, une nette reprise de l’activité se dessine fin mai 2011. On peut noter (en glissement annuel sur trois mois) un vif redécollage dans le logement neuf. Les autorisations et les mises en chantier progressent respectivement de 6,0 % et 9,4 %. La reprise s’avère cependant plus contrastée dans le non-résidentiel neuf avec, hors bâtiments agricoles, des surfaces accordées en hausse de 18,4 % mais des surfaces mises en chantier quasi-stables (0,1 %). En ce qui concerne l’amélioration-entretien, les données du premier trimestre 2011 indiquent une hausse de 0,5 % de l’activité en volume par rapport au premier trimestre 2010.

En conséquence, après une bonne résilience en 2010, une reprise de l’emploi se dessine d’ores et déjà fin mars 2011. De fait, le gain net d’emplois s’établit à environ 8 300 par rapport au premier trimestre 2010. L’intégralité du mouvement s’expliquant par la hausse de l’intérim, alors que les effectifs salariés ont encore un peu reculé (5 800 personnes en moins). 

Reste que ces tendances moyennes doivent être nuancées selon les départements et les métiers, mais aussi que les prix n’ont pas encore véritablement bénéficié de l’accroissement confirmé des commandes. La fragilité des entreprises persiste donc. C'est pourquoi la FFB a également rappelé l'importance de ne pas remettre en cause de façon brutale les dispositifs d’aide aux travaux.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet