Contexte morose pour le secteur du bâtiment

Publié par le - mis à jour à
Contexte morose pour le secteur du bâtiment

Un tiers des chefs d'entreprise anticipent une dégradation de leur trésorerie, selon la 4e édition du baromètre de KPMG publié le 24 octobre 2014.

  • Imprimer

Plus d'un tiers des dirigeants du BTP s'attendent à une détérioration de leur trésorerie dans les six prochains mois. Ils sont cependant 34% à confirmer une trésorerie excédentaire, et 40% à envisager une situation équilibrée. Ces perspectives ont été relayées dans la 4e édition du baromètre de KPMG publié le 24 octobre 2014. A la demande du groupe d'audit, l'Ifop a interrogé, en septembre, 403 dirigeants d'entreprises françaises du BTP sur leurs perspectives de développement.

D'autres données témoignent d'un contexte pessimiste. En effet, en conséquence de la détérioration anticipée de leur trésorerie, seulement 9% des dirigeants envisagent d'embaucher dans les six mois; un taux qui diminue à 3% dans le secteur du gros oeuvre!

Autre difficulté à noter : 26% des chefs d'entreprise se disent contraints de diminuer leurs prix afin de gagner de nouveaux marchés, alors que 64% annoncent qu'ils les maintiendront. Côté label, 17% des entreprises interrogées ont terminé leurs démarches de qualification RGE (Reconnu Garant Environnement), 12% sont en cours et 11% projettent de le faire. Les entreprises labellisées attendent des effets positifs de cette certification, notamment sur la fidélisation et l'élargissement de leur portefeuille clients.

Enfin, pour plus des deux tiers de ces responsables d'entreprises, un assouplissement des règles sociales (24%), ainsi que la mise en place de mesures fiscales incitatives (22%) et une relance des investissements des grands chantiers publics (16%) participeraient à redynamiser le secteur.

Nolwenn Leboyer

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet