En ce moment En ce moment

Elle lutte contre les préjugés

Publié par le - mis à jour à
Elle lutte contre les préjugés

Fille de maçon, Leila Ouadah a toujours désiré travailler dans le BTP. Depuis 2008, la dirigeante se bat au quotidien pour implanter les femmes dans cette profession très majoritairement masculine. Elle est en lice pour devenir l'Artisan de l'année 2013. Votez !

  • Imprimer

Volontaire et déterminée. Ce sont les caractéristiques de Leila Ouadah, fondatrice d'El D.A.M.E.S, une entreprise de BTP dédiée à l'insertion des femmes. Depuis son entrée dans le milieu du bâtiment, elle se bat pour faire accepter les femmes dans un secteur où les clichés sont très ancrés. Chef d'entreprise active, Leila Ouadah oeuvre tous les jours pour promouvoir le rôle des femmes sur les chantiers. Son association du même nom, DAMES, créée en 2008, permet aux candidates motivées d'obtenir une formation théorique aux exigences des métiers du bâtiment. Par la suite, elles sont intégrées au sein de l'entreprise pour appliquer, sur le terrain, ce qu'elles ont appris. Et ça marche. De fait, les équipes de chantier d'EL D.A.M.E sont composées à 80%... de femmes !

Engagée à 200 % dans son projet, Leila Ouadah a réussi à se faire accompagner dans son développement par Pole emploi et la mission locale, ainsi que le département du Val d'Oise qui lui confie des chantiers d'insertion. Les multiples récompenses qu'elle a reçues, tel que le Prix Créatif quartier, lui ont apporté une visibilité et permis d'obtenir des subventions pour le développement de son entreprise.

Notoriété et chantiers

Depuis 2010, sa société a embauché une apprentie et trois contrats d'accompagnement dans l'emploi (CAE) qui n'ont pu, malheureusement, aboutir à leurs termes. Pour trouver de potentielles recrues, la chef d'entreprise est obligée de communiquer sur son entreprise et de faire prendre conscience aux femmes intéressées qu'elles ont un rôle à jouer dans le secteur du bâtiment. Sa notoriété montante dans le BTP lui permet d'obtenir de nouveaux chantiers. Séduits par l'engagement de Leila Ouadah, de plus en plus de particuliers sollicitent les services d'EL D.A.M.E.S.

C'est une fierté. La chef d'entreprise a constaté que les femmes sont beaucoup plus douées que les hommes dans les relations avec les clients. Elle confirme aussi qu'elles sont plus attentives sur les finitions du chantier. Autant d'arguments montrant que des équipes mixtes peuvent très bien être complémentaires sur le terrain.

Depuis le début de l'année, Leila Ouadah cherche à se rapprocher de l'association "Du côté des femmes", qui lutte contre les violences faites aux femmes. À long terme, la dirigeante voudrait casser les préjugés et tendre encore plus vers la parité dans les métiers du BTP. Un objectif ambitieux mais difficile à atteindre. Car il faut changer les mentalités des hommes, ainsi que celles des femmes. Une mission qu'est prête à relever cette chef d'entreprise dynamique. Et pas tout à fait comme les autres.

Repère
Raison sociale : SARL El D.A.M.E.S.
Activité : Second oeuvre
Ville : Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis)
Année de création : 2010
Dirigeante : Leila Ouadah, 47 ans
Effectif : 5 personnes
CA 2012 : 150 k€

Pour voter: http://trophees.artisansmag.fr

Maxime Farges

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet