En ce moment En ce moment

La Capeb lance une campagne de sensibilisation nationale

Publié par le

Alors que les artisans du bâtiment lancent leur campagne nationale contre le régime de l'auto-entrepreneur, le gouvernement inquiète les entreprises en envisageant de remettre en cause la TVA à 5,5%.

  • Imprimer

«La confiance des artisans est mise à mal par les intentions d’e réduction du champ d’application de la TVA à taux minoré. Ces annonces, qualifiant sans discernement cette mesure de “niche fiscale”, jettent le trouble sur le secteur, déjà fragilisé par la crise et au pire moment pour les entreprises.» Patrick Liébus, le président de la Confédération de l'artisanat des petites entreprises du bâtiment (Capeb), a haussé le ton mardi 8 juin contre le gouvernement, s'inquiétant du sort des artisans et de la volonté de l'État de supprimer partiellement la TVA à 5,5% dans le bâtiment.

Cette annonce de rigueur budgétaire est un nouveau coup dur pour la profession qui, depuis plusieurs mois déjà, dénonce les dérives du régime de l'auto-entrepreneur. Patrick Liébus a d'ailleurs lancé une campagne de sensibilisation nationale auprès des élus et exhorté les professionnels à adresser des lettres de protestation à leur parlementaire et leur préfet. 800000 cartes-lettres ont ainsi été envoyées aux artisans par le biais des Capeb départementales.

«Depuis des années, les pouvoirs publics font l’éloge de la réussite du modèle de la petite entreprise du bâtiment, reine de la proximité, créant de l’emploi, sans délocalisation, explique Patrick Liébus dans un communiqué du 8 juin. Et pourtant, ils lancent un projet qui en est la négation même, l’adversaire déloyal de ce modèle. Aujourd’hui, le double discours du gouvernement qui soutient le secteur d’un côté et le mine de l’autre est dramatique, voire dangereux.» Le président de la Capeb a également sollicité un entretien avec Hervé Novelli, secrétaire d'État au Commerce, à l'Artisanat, aux Petites et Moyennes Entreprises, afin de l’informer de cette campagne et de lui rappeler les réformes souhaitées par la confédération.

Mallory Lalanne

Mallory Lalanne

Chef de service

Après avoir enregistré différentes expériences en presse généraliste, télévision et radio, j’ai décidé de rejoindre en 2010 l’univers de la presse professionnelle. [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet