La FFB annonce un recul de 35 000 postes dans le BTP en 2012

Publié par le - mis à jour à
La FFB annonce un recul de 35 000 postes dans le BTP en 2012

La dégradation de la situation économique se confirme dans le BTP. Didier Ridoret, président de la FFB, n'a pas hésité à souligner son inquiétude quant à la situation de l'emploi dans le secteur.

  • Imprimer

« Le secteur du BTP a créé 1 700 emplois -équivalents temps plein- en 2011, et en a détruit plus de 11 000 au premier semestre 2012. L’année devrait d’ailleurs se solder sur un recul de 35 000 soit, si je peux me permettre cette comparaison, l’équivalant d’un site “Aulnay” par mois, dans une totale indifférence », a déclaré, mardi 18 septembre, Didier Ridoret, président de la Fédération française du bâtiment (FFB).

Une situation économique toujours dégradée

Des résultats en berne pour l’emploi qui s’expliquent par une situation qui ne cesse de se dégrader. Ainsi, dans le neuf, le retrait des permis et mises en chantier s’est confirmé depuis le début 2012. Et les projections réalisées par la FFB pour l’ensemble de l’année sur la base des données disponibles sur sept mois reviennent à :
– près de 350 000 logements mis en chantier, soit un recul de 16,5 % par rapport à 2011 ;
– 22,5 millions de mètres carrés commencés dans le non-résidentiel, hors bâtiments agricoles, équivalent à un repli de 9,3 % au regard du score de 2011.

Quant à l’amélioration-entretien, la production en volume s’inscrit en baisse de 0,5 % au premier semestre 2012 par rapport au même semestre de 2011.

Dans le même sens, l’effritement des carnets de commandes observé depuis mars 2012 confirme les évolutions prévues par la FFB pour l’ensemble de l’année, soit un recul de la production en volume de 1,9 %.

Des indicateurs qui conduisent la FFB à maintenir sa prévision de – 2 % en volume d’activité pour 2012 et envisager d'ores et déjà une année 2013 des plus difficile.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet