La formation se porte bien dans les métiers du bâtiment

Publié par le

2010 a été une année record pour la formation des salariés de l'artisanat du bâtiment. Trois lauréats sont également mis à l'honneur à l'occasion des 16e trophées du Faf.Sab.

  • Imprimer

L’artisanat du bâtiment s’est bien formé en 2010. C’est l’un des enseignements du bilan fait par le Faf.Sab (Fonds d’assurance-formation des salariés du bâtiment et des travaux publics) pour 2010. 63 000 formations ont ainsi été financées en 2010, soit 12 % de plus que l’année précédente. 82 % ont été consacrées aux techniques du BTP.

Il semble, au sortir de la crise, que les entreprises du bâtiment aient décidé de miser sur le plan de formation, qui connaît une forte progression avec 58 675 dossiers acceptés (+ 7 075 par rapport à 2009). Peut-être pour pallier le manque de chantiers et "profiter" de ce creux apporté par la conjoncture et ainsi se former à de nouveaux marchés. En revanche, l’alternance, tant portée par les pouvoirs publics, marque le pas avec une baisse de 335 dossiers. Les contrats de professionnalisation, quand à eux, poursuivent leur reflux (– 7 % par rapport à 2009).

2011 sera une année charnière pour la formation dans le bâtiment puisque les Opca concernés (Faf.Sab, Opca Bâtiment, Opca Travaux Publics et GFC-BTP) seront réunis dans un organisme unique, l'Opca construction, à partir du 1er janvier 2012. À l'heure où nous écrivons ces lignes, des négociations sont en cours entre les différents représentants. Cependant, on peut d'ores et déjà annoncer que trois sections professionnelles seront formées, dont une consacrée aux entreprises du BTP de moins de 10 salariés.

La présentation du bilan de l'année 2010 a également été l'occasion pour le Faf.Sab de révéler les noms des trois lauréats de ses 16e trophées. Ils mettent à l'honneur trois salariés représentant un "avenir durable de la formation professionnelle" et seront remis le 28 juin prochain :
– Trophée Défi d'entreprise : Delphine Amoudjayan, assistante de direction de la SARL Plomberie Gerard. Forte d'une formation "Futur responsable d'entreprise artisanale du bâtiment", elle envisage aujourd'hui de reprendre l'entreprise familiale avec son frère.
– Trophée Énergie de demain : Lydie Lucas, assistante de gestion de la SARL Couverture Lucas. Elle vient de suivre la formation "Technicien d'étude du bâtiment" dans le but de développer un nouveau marché pour son entreprise : la pose de panneaux photovoltaïques.
– Trophée Tremplin : Sébastien Segeric, aide conducteur de travaux dans l'entreprise Epuratec SAS. Il vient de suivre un BTS Travaux et prépare actuellement une licence professionnelle dans le but de devenir conducteur de travaux.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet