Les artisans et commerçants très concernés par les prochaines échéances électorales

Publié par le - mis à jour à

Si les dirigeants de l'artisanat et du commerce de proximité sont plutôt confiants quant à l'avenir de leur activité, ils ne restent pas moins attentifs et mobilisés par les prochaines échéances électorales. C'est ce que révèle la dernière enquête de l'Union professionnelle artisanale (UPA).

  • Imprimer

Les artisans et commerçants de proximité semblent mobilisés par les prochaines échéances électorales. En effet, selon la dernière enquête UPA / I+C, près de neuf dirigeants sur dix souhaitent voter aux scrutins présidentiel et législatif de 2012. Une participation particulièrement élevée si on la compare aux taux de participation moyens en France. La raison? Si près de trois sondés sur cinq restent sereins quant à l'avenir de leur entreprise, ils redoutent néanmoins une baisse d’activité de leur entreprise (47% des sondés). Et dans une moindre mesure (10%), ils craignent de rencontrer des difficultés avec leur banque.

Interrogés sur leurs priorités pour la prochaine mandature, les chefs d’entreprise citent en premier lieu " la maîtrise des dépenses publiques et des dépenses sociales", devant " la baisse du coût du travail ", et " l'adaptation des lois ou réglementations à la spécificité des entreprises de l’artisanat et du commerce de proximité ".

L’Union professionnelle artisanale (UPA), qui a déjà interpellé mi-octobre lors de son congrès national les partis politiques, semble confortée par ces réponses. L'organisation suggère entre autres un allègement du coût du travail et une stabilité des règles fiscales et législatives.

Mallory Lalanne

Mallory Lalanne

Chef de service

Après avoir enregistré différentes expériences en presse généraliste, télévision et radio, j’ai décidé de rejoindre en 2010 l’univers de la presse professionnelle. [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet