Quelle mobilité pour les salariés du BTP ?

Publié par le

Les résultats de l'observatoire Citadines/TNS Sofres sur la mobilité dans le cadre du travail montrent que les salariés du BTP sont également très concernés.

  • Imprimer

Plus de la moitié (54 %) des personnes travaillant dans le secteur du BTP et de la construction effectuent un déplacement professionnel pour se rendre chez des clients ou sur un site particulier (chantier…). C'est ce que révèle l'enquête sur la mobilité dans le cadre du travail menée par TNS Sofres pour Citadines*. Ce qui est conforme à la moyenne sur l'échantillon (53 %).

Cependant, là où les professionnels interrogés associent à 42 % les déplacements à de nouvelles rencontres et peu (20 %) à la solitude, ils sont près d'un tiers (32 %) dans le secteur du bâtiment à mettre en avant ce sentiment d'isolement. Ils sont également plus de la moitié (53 %) à estimer que ces déplacements génèrent beaucoup ou assez de stress.

Des salariés du secteur pourtant résignés, puisque presque trois quarts (71 %) considèrent ces voyages comme faisant partie du cours normal de leur activité professionnelle. Ils profitent également pour moitié (49 %) de leur temps de voyage pour travailler.

Ces déplacements professionnels, notamment pour les secteurs du BTP, de la construction et des transports, s’effectuent principalement :
• Dans le cadre d’un salon professionnel, un congrès ou une formation (48 %),
• Pour assister à une réunion de travail avec des collègues (46 %),
• Pour se rendre chez des clients ou sur un site particulier (30 %).

 

* Enquête réalisée on line du 8 au 15 avril 2011, auprès d’un échantillon de 742 personnes représentatif des actifs s’étant déplacés pour des raisons professionnelles au cours des deux dernières années (au moins deux nuits passées en dehors du domicile).

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet