En ce moment En ce moment

Règles de l'art : le bâtiment poursuit sa révolution

Publié par le | Mis à jour le
Règles de l'art : le bâtiment poursuit sa révolution
Règles de l'art : le bâtiment poursuit sa révolution

Après plus de deux ans d'existence, le programme "Règles de l'art Grenelle environnement" dresse un bilan positif de son action. Si du retard a été pris, un long chemin a déjà été parcouru.

  • Imprimer

"Rage 2012" (Règles de l'art Grenelle environnement 2012) a pris son envol. Près d'une soixantaine de nouveaux documents de référence sont en cours d'élaboration dans le cadre du programme d'accompagnement des professionnels vers la construction et la rénovation énergétique des bâtiments. Toute la filière se mobilise et les premiers documents sont d'ores et déjà disponibles gratuitement sur le site internet du programme Rage. D'autres sont en voie de finalisation.

Les experts espèrent un achèvement fin 2013, milieu 2014. Le programme a en effet pris du retard. " Les attentes des professionnels sont fortes sur le sujet, explique Jacques Jessenne, président de l'Agence Qualité Construction. Nous ne devons donc pas être approximatifs, c'est pourquoi les discussions prennent du temps. " " En effet, rien ne sort sans l'aval des professionnels ", confirme Henry Beaugiraud de la FFB,

De futurs outils pour former les professionnels du bâtiment

Les recommandations professionnelles issues de ce travail sont variées. Elles traitent aussi bien des solutions techniques applicables à la construction que de l'enveloppe du bâtiment. Par ailleurs, la formation des entreprises reste au coeur des préoccupations.

C'est pourquoi "Rage" caractérise également les compétences requises par les artisans pour l'amélioration des performances énergétiques des bâtiments. " Un travail essentiel, selon Sabine Basili, vice présidente de la Capeb. Il faut des outils pour accompagner les professionnels du secteur dans ce bouleversement et, ainsi, leur permettre de remplir les objectifs ambitieux du Grenelle. "

" Nous sommes sur un chemin prouvant que le bâtiment peut se métamorphoser ", complète Alain Maugard, président du programme. Il n'espère cependant pas faire basculer la totalité des entreprises du secteur d'un seul coup. Cela va se faire à moyen terme, l'horizon RT 2020 étant en ligne de mire. Il rappelle en revanche l'importance du projet : " Nous aurions tord de ne pas continuer à regarder ensemble. Il faudra rester ambitieux pour répondre aux nouvelles exigences, comme le label Bepos ou encore l'émergence des problématiques de stockage de l'énergie dans les bâtiments." Le financement du programme par les certificats d'économie d'énergie (CEE) doit se terminer fin 2013. Des pistes devront donc être trouvées pour le pérenniser.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet