En ce moment En ce moment

Rencontre fructueuse entre Frédéric Lefebvre et les artisans

Publié par le

En visite à Nantes, Frédéric Lefebvre a rencontré les artisans du bâtiment avec qui il a échangé sur les sujets qui leur tiennent à cœur afin que la reprise d'activité du secteur soit pérenne.

  • Imprimer

Simplification administrative, EIRL ou encore statut de l'auto-entrepreneur, tels ont été les thèmes abordés lors de la visite à Nantes de Frédéric Lefebvre, secrétaire d'État en charge du commerce et de l'artisanat.

Cette rencontre a été l'occasion pour la Capeb de revenir une nouvelle fois sur le statut de l'auto-entrepreneur et de rappeler ses inquiètudes face au développement du régime. Pour Patrick Liébus, président de la confédération, « malgré les premiers aménagements que le Parlement a accepté de voter pour corriger le dispositif, grâce à la Capeb d’ailleurs, il reste encore beaucoup à faire pour recréer l’égalité des chances et gommer toute concurrence déloyale ». Le ministre s'est montré ouvert à la discussion à propos d'autres améliorations sur ce sujet et a promis aux artisans présents à Nantes de « trouver une solution pour la garantie décennale, pour qu'elle s'applique effectivement aux auto-entrepreneurs ».

La trésorerie des TPE du bâtiment, autre cheval de bataille de la Capeb a également été abordée lors de cette rencontre. 20 % des entreprises artisanales connaissent encore des problèmes malgré la reprise d'activité. Les craintes des artisans se portent notamment sur le statut d'entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) qui est intéressant, « à condition que les banques jouent le jeu ». Frédéric Lefebvre s'est également voulu rassurant sur ce thème, annonçant la signature prochaine d'un accord avec le réseau bancaire pour limiter à 30 % maximum les exigences de garanties auprès des EIRL. 

Autre point important pour le secteur, et pour le ministre, la simplification administrative s'est elle aussi invitée au débat, d'autant plus que la date du 29 avril approche, où Frédéric Lefebvre tiendra ses Assises de la simplification. Les artisans présents ont pu évoquer par exemple, le "chemin de croix" de la fiche de paye, avec ses plus de 60 lignes de calcul. Patrick Liébus a rappelé que « chaque fois, depuis 20 ans, qu’on nous propose un programme de simplification administrative, on a craint le pire. Si l’on veut y parvenir réellement, il faut d’abord faire un bilan complet de toutes les réglementations qui se sont superposées et dont certaines doivent être supprimées. C’est une étape indispensable et logique avant même d’envisager de simplifier ». Les artisans resteront donc vigilants sur ce point.

 

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet