Vers un diagnostic de performance énergétique plus fiable

Publié par le

Nathalie Kosciusko-Morizet et Benoist Apparu ont présenté six mesures pour améliorer l'efficacité du diagnostic de performance énergétique.

  • Imprimer

Rendre plus fiable le diagnostic de performance énergétique (DPE). C'est le défi que se sont lancé Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Écologie, et Benoist Apparu, secrétaire d'État chargé du logement, qui viennent de présenter six mesures pour améliorer le DPE. “Mis en place en 2006, cet outil présente quelques défauts, notamment en termes de calcul, et nécessite un ajustement afin de devenir une référence en matière d’étiquetage énergétique. Le DPE est devenu un critère essentiel pour guider le choix d’acquisition de logement des Français. Il faut donc en faire un outil dans lequel ils ont une entière confiance”, explique un communiqué du ministère de l'Écologie, du Développement durable, du Transport et du Logement.

Les ministres proposent donc six mesures d'amélioration. À commencer par une meilleure transparence vis-à-vis des particuliers. Le diagnostiqueur devra à présent expliciter les données qu’il renseigne auprès du particulier à travers un relevé détaillé. Cela permettra au particulier d’être entièrement informé sur la façon dont a été réalisé son document. Le gouvernement souhaite ensuite améliorer la méthode de calcul. Il s’agit d’augmenter le nombre de données à analyser afin de faire un calcul plus précis et plus fiable de la performance énergétique.

Les professionnels devront, par ailleurs, utiliser des logiciels validés par le ministère. Une base de données des DPE sera également mise en ligne. Ces statistiques permettront, entre autres, de nourrir l’élaboration des stratégies nationales et locales. Cinquième mesure : une montée en compétence des diagnostiqueurs, en augmentant le niveau de difficulté des examens. Jusqu’à aujourd’hui, un seul examen existait. À présent, deux niveaux de difficulté seront mis en place selon la mention (mention “bâtiments d’habitation” ou “tous types de bâtiments” – tertiaires, publics, privés, etc.) Les particuliers vont enfin disposer d'un annuaire des diagnostiqueurs mis en ligne par le ministère.

L’ensemble de ces mesures entreront en vigueur dès le 1er janvier 2012.

Mallory Lalanne

Mallory Lalanne

Chef de service

Après avoir enregistré différentes expériences en presse généraliste, télévision et radio, j’ai décidé de rejoindre en 2010 l’univers de la presse professionnelle. [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet