Le bâtiment enregistre une croissance légèrement ralentie en 2018

Publié par le - mis à jour à
Le bâtiment enregistre une croissance légèrement ralentie en 2018

Les conditions météo défavorables de ce début d'année ont légèrement impacté la croissance dans le secteur du bâtiment, qui reste sur une bonne lancée. La Capeb fait le point sur l'activité au premier trimestre 2018.

  • Imprimer

Une croissance légèrement ralentie, mais toujours au rendez-vous. C'est ce qu'a enregistré le secteur du bâtiment de janvier à mars 2018, selon la Capeb qui a livré, vendredi 20 avril 2018, sa note de conjoncture pour le premier trimestre. Cette croissance s'établit à 2,5 %, contre 3,5 % au trimestre précédent."L'activité du secteur s'est vue impactée par les conditions climatiques défavorables de ce début d'année", commente dans un communiqué Patrick Liébus, président de l'organisation professionnelle, qui reste toutefois"confiant" pour l'avenir compte tenu, notamment, d'un contexte économique jugé globalement bon.

La période a, par ailleurs, été marquée par les grèves : "Pour le moment les entreprises ont fait face comme elles pouvaient, en réorganisant leurs interventions, par exemple en privilégiant des chantiers plus près de leurs ateliers. Ensuite, on peut dire qu'elles, ou leurs salariés, ont perdu du temps dans les transports routiers du fait du surencombrement du réseau routier et du trafic accru. Bref, il ne faudrait pas que cette gymnastique dure trop longtemps", a-t-il réagi, dans le même document.

Neuf trimestres consécutifs de hausse ont ainsi été observés.

Hausse de 5 % dans le neuf

Dans le détail, la croissance est surtout portée par le neuf, qui enregistre une hausse de 5 % en volume. "Le net progrès des autorisations de construction et des mises en chantiers de logements (+8 % et +12,5 % respectivement en cumul sur un an) augure une croissance pérenne dans le neuf sur le reste de l'année", précise la Capeb. Le marché de l'entretien-rénovation est lui aussi en croissance, quoique de façon beaucoup plus modeste, à 0,5 % en volume par rapport au premier trimestre 2017.

Autre indicateur positif : l'emploi se porte bien, avec une augmentation de 1,5 % dans les entreprises de moins de 20 salariés par rapport au premier trimestre 2017 également, ce qui représente environ 10 000 personnes, sur un total de pratiquement 700 000.

Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet