En ce moment En ce moment

Le secteur du bâtiment se professionnalise

Publié par le | Mis à jour le
Le secteur du bâtiment se professionnalise

Malgré une année 2013 difficile dans le secteur du bâtiment, les branches courtage en travaux et menuiserie industrielle ont maintenu leur cap. Le secret : professionnalisation du métier, diversification des prestations et adaptation aux réglementations.

  • Imprimer

Un téléphone, une voiture, pas de local commercial ni de stock : voila qui suffisait il y a quelques années à se lancer dans le courtage en travaux. La faiblesse des barrières à l'entrée et la perspective de gains rapides attiraient de nombreux candidats. " On voyait même se lancer des personnes en reconversion, néophytes dans le domaine du bâtiment ", se souvient Sylvain Mazeau, avocat et président de la Fédération française du courtage en travaux (FFCT). Depuis, le secteur s'est assaini et ne compte plus que quelques grands acteurs comme Illico travaux (le pionnier), La maison des travaux, comptant chacun une soixantaine de courtiers franchisés, ou encore Activ travaux, avec 70 courtiers concessionnaires. Tous les réseaux ont cependant ressenti l'effet de la crise du bâtiment en 2013. La Capeb a ainsi constaté une perte d'activité de 1,5 % sur le secteur de l'amélioration-­entretien. Elle n'entrevoit pas d'amélioration pour 2014, où l'activité sera freinée par l'augmentation du taux de TVA réduit (de 7 à 10 %), le recul du nombre de transactions immobilières dans l'ancien et le manque de confiance des ménages.

Thierry Puech

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet