Mon compte Devenir membre Newsletters

[Étude de cas] L'Atelier Saint-Victor change de dimension avec la 4D

Publié le par

En Mayenne, Jean-Yves et Alexis Péan innovent en immergeant leurs clients dans la réalité virtuelle en quatre dimensions. Une technologie récente qui fait ses preuves au profit de leur activité d'ébénisterie.

[Étude de cas] L'Atelier Saint-Victor change de dimension avec la 4D

© DR

Se projeter dans sa future cuisine ou salle de bains n'a jamais été aussi aisé pour les clients de Jean-Yves et Alexis Péan. Grâce à la réalité virtuelle, les cogérants, père et fils, proposent depuis février 2017 un nouvel outil à leurs prospects. L'Atelier Saint-­Victor, spécialisé dans l'ébénisterie, a investi près de 6 000 euros dans un dispositif de réalité virtuelle 4D composé d'un casque et de deux manettes. "Nous concevons le projet sur ordinateur en fonction des demandes et nous proposons au client de s'immerger dans sa future cuisine ou salle de bains. Grâce aux deux manettes, il peut se mouvoir où il le souhaite dans le projet d'aménagement", explique Alexis Péan, qui met en avant la possibilité de faire évoluer en direct les couleurs et les matériaux.

Hauteur des meubles, agencement des volumes, immersion dans le mobilier pour en visualiser le contenu, l'outil est devenu en quelques mois un excellent moyen de rassurer et convaincre le client de son achat. "Jusqu'à présent, les consommateurs disaient souvent : "C'est très joli mais je n'arrive pas à me projeter." C'est quelque chose qui a disparu", ajoute-t il, fièrement.

Un outil innovant qui fait ses preuves

En six mois, les cogérants constatent que leur taux de transformation a largement progressé. "Auparavant, nous arrivions à vendre un projet sur trois. Aujourd'hui, nous parvenons à en commercialiser un sur deux. L'apport de la technologie est vraiment visible", convient le cogérant.

La démarche commerciale a également évolué par ce biais. "Le client visualise sa cuisine en quatre dimensions, il se déplace, bénéficie de repères beaucoup plus précis qu'avec un simple plan 3D. Nous ne sommes plus dans la même démarche de vente, le client se fait un avis beaucoup plus rapidement et se rend compte par lui-même de son projet", complète-t-il.

La technologie, une histoire de famille

Il faut dire que l'entreprise n'a pas hésité longtemps avant de s'embarquer dans la réalité virtuelle et la 4D. "Dès 2005, mon père avait investi dans un cube 3D de visualisation, précise le fils. Il a d'ailleurs reçu le Grand Prix de la dynamique artisanale [devenu aujourd'hui Stars et métiers, NDLR]".

Installé en Mayenne, l'Atelier Saint-Victor a également pu compter sur le dynamisme de la région en la matière - un salon dédié, le Laval Virtual, se déroulant à proximité. Pourtant, la mise en place du système n'a pas été si évidente pour l'entreprise. "Il faut savoir que la 4D n'était pas adaptée à notre métier. Nous avons interrogé notre fournisseur de logiciel et l'avons développé avec lui. Nous lui faisons encore remonter les bugs et les erreurs lorsqu'il y en a", ajoute Alexis Péan. Un travail quelque peu chronophage pour appréhender la technologie et l'adapter à l'activité.

Si, aujourd'hui, l'innovation est utilisée pour les particuliers, Alexis et Jean-Yves Péan ­travaillent d'ores et déjà à la proposer aux commerçants. "Nous sommes actuellement en train de réaliser un projet pilote. La technologie nous permet d'anticiper toutes les interrogations que peut avoir un professionnel, notamment en ce qui concerne la question du cheminement client et de l'agencement de la surface commerciale", précise-t-il. Une occasion d'ouvrir de nouvelles perspectives de croissance.

Repères

Raison sociale : EURL Atelier Saint-Victor
Activité : ébénisterie et menuiserie
Siège social : Aron (Mayenne)
Cogérants : Jean-Yves Péan, 54 ans, et Alexis Péan, 27 ans
Effectif : 6 salariés
CA 2017 : 550 k€ HT (prév.)

)