Mon compte Devenir membre Newsletters

La Fédération française du bâtiment part en guerre contre la concurrence déloyale étrangère

Publié le par

La FFB lance une pétition nationale auprès des entreprises du bâtiment et du grand public pour dénoncer la concurrence des entreprises du Sud et de l'Est de l'Europe. Objectif? Obtenir de Bruxelles le durcissement du projet de nouvelle directive européenne sur le détachement des salariés.

Pour lutter contre la concurrence déloyale des entreprises du Sud et de l'Est de l'Europe "qui pratiquent des salaires très bas et, pour beaucoup d'entre elles, bafouent les droits des salariés et toutes les règles sociales", la Fédération française du bâtiment (FFB) lance une pétition nationale. Pour la Fédération, il y a urgence dans la mesure où "le bâtiment s'apprête à perdre 40 000 emplois en 2013".

Objectif de cette pétition ? Recueillir un maximum de voix des entreprises du bâtiment et du grand public pour obtenir de Bruxelles le durcissement du projet de nouvelle directive européenne sur le détachement des salariés. La Fédération espère par ailleurs convaincre le gouvernement Français d'organiser des contrôles ciblés et efficaces sur le temps et les conditions de travail. "En effet, le recours à ces sociétés étrangères de travail temporaire ou de construction signifie trop souvent des salaires tirés vers le bas, une durée de travail non respectée, des consignes de sécurité bafouées, des charges sociales payées dans d'autres pays, une absence de contrôles sérieux", estime Didier Ridoret, le président de la FFB.

Pour rappel, le 31 janvier dernier, la FFB a organisé une journée d'action nationale pour dénoncer, entre autres, la concurrence des entreprises étrangères.

Cette opération sera relayée dès le lundi 4 novembre sur le site www.lebatiment.fr.

)