En ce moment En ce moment

La prévention au coeur de Batimat

Publié par Véronique Meot le | Mis à jour le
La prévention au coeur de Batimat

La digitalisation du secteur du bâtiment devrait largement contribuer à améliorer la santé et la sécurité des compagnons. Zoom sur des initiatives présentées sur le salon.

Je m'abonne
  • Imprimer

EPI connectées, exosquelettes, gants bioniques permettant de soulager les efforts, mais aussi logiciels d'aide à l'organisation de chantier et surtout maquette BIM... Les allées de l'édition 2019 du Mondial du Bâtiment sont riches en solutions favorisant les conditions de travail.

"En facilitant la compréhension des chantiers, la maquette numérique s'impose comme un formidable outil de prévention", explique Erwan Bidan, responsable d'opérations méthodes constructives à l'OPPBTP. La représentation 3D de l'ouvrage et de son environnement permet en effet aux opérateurs de s'y projeter avant de s'y rendre et de repérer les zones sensibles. Le travail collaboratif rend par ailleurs plus aisée la coordination des différents corps de métiers.

A lire aussi : Bâtiment : comment garder une longueur d'avance grâce aux start-up

"Chacun peut anticiper désormais les situations de travail, prévoir les risques afin de mieux les gérer", ajoute Erwan Bidan. Le BIM simplifie également le choix des outils et devrait contribuer à diminuer le nombre des adaptations nécessaires à la réalité du terrain.

Prévention et formation

Quelques initiatives - originales - visant à préserver la santé sont également visibles sur le salon. Mardi, par exemple, le stand de l'OPPBTP accueille Coven Espace, une solution qui allie prévention des risques et team building. Le concept se décline en deux types d'animations sous forme d'espace games, une session de sensibilisation autour de dix risques professionnels majeurs et une session dédiée à l'amiante.

Sur son stand dédié au "CFA de demain", le CCCA-BTP présente une solution d'inspection de zones difficiles et de contrôle des bâtiments, mise au point par la start-up Lynxdrone, en collaboration avec le BTP CFA Gironde et le groupe Cassous, société de travaux publics. "Nous avons sollicité le Win-Lab du CCCA-BTP pour développer un drone capable de suppléer les hommes dans le contrôle des grosses canalisations et l'observation des fissures notamment. Grâce à l'appareil mis au point, les compagnons n'ont plus besoin de se rendre à l'intérieur des canalisations, leurs conditions de travail s'améliorent et les risques diminuent", commente Valérie Cassous, vice-présidente du groupe.

Je m'abonne
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet