Recherche
Magazine Artisans Mag'
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

DossierLe savoir-faire des artisans du bâtiment

Publié par le

1 - "Je ne fais pas de rénovations, exclusivement des restaurations !"

La maison trône dans un lotissement Art Nouveau construit à la fin du XIXe siècle dans Montpellier. Philippe Golcberg et son équipe lui ont restitué son bel enduit ocre rouge.

  • Imprimer

La maison trône dans un lotissement Art Nouveau construit à la fin du XIXe siècle dans Montpellier. Philippe Golcberg et son équipe lui ont restitué son bel enduit ocre rouge dont la couleur a été obtenue par "un mélange de terre pure et d'eau selon une technique qu'employait déjà en son temps Michel-Ange : la technique dite "a fresco"", explique l'artisan.


Le tout orné de faux appareils de briques gravés à frais ! Pour cela, ils ont utilisé des outils anciens, comme cet outil forgé de Venise, dont des spécimens ont été retrouvés dans les fouilles de Pompéi. "La qualité des matériaux est également primordiale", souligne Philippe Golcberg. Stuqué, l'enduit de finition a ainsi été réalisé à l'aide d'une chaux aérienne en pâte fabriquée dans le Tarn (Augmontel). Il est constitué de deux couches d'enduit, frais sur frais, talochées bois, et peint donc pour finir à fresque.

"Le rendu de cette technique est incomparable en couleur et luminosité". Ces gestes, ces matériaux et ces outils, Philippe Golcberg a appris à les maîtriser dans les écoles de restauration du patrimoine d'Avignon et de Venise, mais aussi par l'observation et la pratique. "L'éducation nationale n'est pas à la hauteur des enjeux de sauvegarde du patrimoine. L'utilisation de la chaux n'est même pas évoquée dans les enseignements de BP ou de CAP en maçonnerie, pas plus que dans les écoles d'architecture", déplore Philippe Golcberg.


Lui-même emploie trois apprentis compagnons du Tour de France, et intervient à chaque fois qu'il en a l'occasion dans des formations d'artisans, ou des enseignements de type universitaire. La passation du savoir constitue l'un des enjeux majeurs de son métier.

Repères

Raison Sociale : EURL Philippe Golcberg

Activité : Restauration du patrimoine et des Monuments historiques, façades et intérieurs à la chaux, stucs, décors et badigeons

Localisation : Cers (Hérault)

Création : Juillet 2006

Gérant : Philippe Golcberg, 63 ans

Effectif : 5 personnes

CA : 200 k€ (prévisionnel)

Sophie Giagnoni

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet