Recherche
Magazine Artisans Mag'
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

DossierRE 2020 : des opportunités pour les artisans du bâtiment

Publié par le

4 - "Nous avons anticipé les prochaines exigences réglementaires"

Avec une activité concernée pour moitié par le tertiaire où les dalles de moquettes sont souvent prescrites, l'entreprise Prévotat et Compagnie entre, dès 2010, dans le programme de recyclage Optimum : la filière de valorisation des moquettes usagées pour le BTP.

  • Imprimer

Avec une activité concernée pour moitié par le tertiaire où les dalles de moquettes sont souvent prescrites, l'entreprise Prévotat et Compagnie entre dès 2010 dans le programme de recyclage Optimum : la filière de valorisation des moquettes usagées pour le BTP. "Structurée déjà à l'époque, elle restait cependant concurrencée par l'enfouissement des déchets qui demeurait moins coûteux", raconte le directeur.

Pour Ulysse Mailleux-Prévotat, s'engager dans cette démarche environnementale est une volonté... parfois à ses frais : "nous assumions la plus value en réduisant notre marge sur le poste déchets". Les collecter pour leur donner une seconde vie demande une logistique dédiée. Et beaucoup de main-d'oeuvre : "Trois flux de chantier sont nécessaires, celui légal des déchets dangereux, puis des déchets industriels banals, puis des déchets de moquettes. Les petites chutes de revêtements sont conditionnées dans des bigs bags. En revanche, les dalles propres et stables sont triées sur des palettes pour être acheminées vers un site qui en fait de la valorisation énergétique et du recyclage matière", explique Ulysse.

Cette démarche volontaire a d'abord séduit ses clients engagés dans une politique RSE (responsabilité sociétale des entreprises). Dès 2017, "nous l'avons rendu obligatoire en la faisant figurer dans notre cahier des charges. Nous voulions anticiper les futures exigences réglementaires environnementales. Aujourd'hui, nous sommes déjà prêts pour ce changement sans qu'il représente une importante contrainte dans l'entreprise ".

Les compagnons ont acquis le réflexe sur chantier, "et nous comptons continuer de faire monter en puissance la valorisation de nos déchets", ajoute Ulysse Mailleux-Prévotat. D'autant que cette seconde vie apportée aux rebuts de moquettes "à laquelle nous sommes sensibles en tant que citoyen", comme le répète le directeur, valorise aussi l'image de l'entreprise, avec à la clé un argument différenciant lors des appels d'offres.

Repères

Raison sociale : Prévotat et Compagnie

Activité : Travaux de revêtements de sol et murs

Localisation : Bagnolet (Seine-Saint-Denis)

Création : 1962

Directeur : Ulysse Mailleux-Prévotat, 29 ans

Effectif : 18 salariés

CA 2020 : 4,17 M€

Luce Aromans

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

Sur le même sujet