En ce moment En ce moment

Chutes de hauteur : comment les éviter ?

Publié par Amélie Moynot le

Je m'abonne
  • Imprimer

Des applis mobiles au service de la sécurité

Au-delà, les nouvelles technologies s'avèrent également une aide précieuse pour renforcer encore plus la sécurité. Les artisans étant largement équipés de smartphones et tablettes, les acteurs du secteur ont créé des applications mobiles leur permettant d'accéder à des informations où qu'ils soient, y compris sur les chantiers. Par exemple, " Les mémos IRIS-ST " (téléchargeable gratuitement ici et ici) donne accès à des informations réglementaires et des conseils pratiques sur la prévention.

Même démarche côté fabricants. Par exemple, Layher propose (ici et ici) une application délivrant des informations sur son matériel, donnant la possibilité de partager des éléments avec l'ensemble des acteurs des travaux ou encore de consulter des notices de montage pour les échafaudages.

Enfin, les réseaux sociaux contribuent également à démocratiser les bonnes pratiques. Ils sont en effet propices à la diffusion de conseils sous forme de photos et images.

Un accompagnement de terrain

Reste la nécessité d'accompagner les équipes humainement par des formations adaptées ­(premiers secours, montage et démontage d'un échafaudage, etc.), pour certaines ­obligatoires.

Afin que celles-ci soient ­porteuses dans la durée, n'hésitez pas à faire des piqûres de rappel à vos salariés à l'aide de documents adaptés, comme ceux disponibles sur le site Chutesdehauteur.com (celui de la campagne précitée).

Par ailleurs, n'oubliez pas de leur rendre accessible le document unique. Obligatoire pour les employeurs, celui-ci vise à répertorier les risques liés à la nature de l'activité, et à proposer des actions à mener pour réduire ces dangers. Parce que la sécurité des salariés n'est pas négociable.

[Témoignage] Il monte au créneau pour défendre la sécurité de ses salariés

José Faucheux

" La sécurité, ça coûte toujours cher. Mais y veiller permet de gagner du temps et d'avoir un vrai confort de travail car moins de stress ". Cet avis émane de José Faucheux, artisan charpentier dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Victime, à ses débuts, d'une chute qui le laisse paralysé durant un an et demi, il met en place au fil des années des dispositifs de protection pour éviter à son équipe le même sort. À commencer par des éléments grillagés de protection des bas de versants (parties du toit) en lieu et place de filets ou toiles utilisés jusqu'alors mais trop peu solides : " le top du top " assure l'artisan. Ceux-ci permettent, en effet, de réduire avec plus de fiabilité les risques de chute.

En parallèle, il enrichit périodi­quement son parc de matériel de nouveaux accessoires à échafaudage.

Formation et préparation

José Faucheux mise également sur la formation. Pour plus d'efficacité, " je les fais faire sur site en utilisant mon propre matériel " confie l'artisan, qui, pour aller plus loin, accomplit aussi un travail de terrain auprès de ses salariés. Avant chaque chantier, il se rend ainsi sur site avec son chef d'équipe avec une liste d'actions à mettre en oeuvre pour bien poser l'échafaudage selon les contraintes spécifiques du terrain. " Un chantier bien préparé est à moitié exécuté ", rappelle l'artisan.

Par ailleurs, chaque nouvel arrivant se voit remettre un sac de sécurité numéroté contenant ses EPI (casque, gants, mousquetons...) ainsi qu'un livret d'accueil comprenant entre autres une fiche échafaudage rappelant des fondamentaux utiles pour la sécurité.

Au bout du compte, le patron n'a eu à déplorer qu'un seul accident non mortel (un bris de jambe) parmi ses salariés en presque trente ans. Preuve que toutes les précautions qu'il prend ne sont pas vaines.

Repères

Raison sociale : EURL José Faucheux

Activité : couverture et charpente

Siège social : Crépy (Aisne)

Année de création : 1987

Dirigeant : José Faucheux, 50 ans

Effectif : 15 personnes

CA 2015 : 1 M€

Site Web : José Faucheux

Je m'abonne
Amélie Moynot

Amélie Moynot

Journaliste

Journaliste depuis 2009, j’ai rejoint la rédaction de Commerce Magazine, Artisans Mag’ et Chefdentreprise.com en 2015. Mes domaines de prédilection : [...]...

Voir la fiche
Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet