Recherche
Magazine Artisans Mag'
S'abonner à la newsletter S'abonner au magazine
En ce moment En ce moment

Géolocalisation : time is money

Publié par le - mis à jour à
Géolocalisation : time is money

Comment réduire le temps et le coût des déplacements tout en offrant à ses clients un meilleur service ? En optant pour la géolocalisation. Un service synonyme d'économie et de sécurité mais qui reste néanmoins très encadré.

Je m'abonne
  • Imprimer

Depuis quelque temps, constructeurs et pure players proposent des solutions de télématique embarquée pour permettre aux entreprises dotées de flottes de développer leurs activités et renforcer leur service clients. Ces offres s'appuient sur une technologie qui remonte les informations directement du véhicule pour optimiser la gestion et le suivi de sa flotte. Les données recueillies portent sur la géolocalisation, l'utilisation du véhicule, le style de conduite et l'historique des trajets.

"Le suivi en temps réel permet par exemple de communiquer des informations précises à ses clients sur l'heure d'arrivée d'un ouvrier ou de livraison d'un colis, ou de les prévenir d'un éventuel retard", indique-t-on chez Quartix. "Savoir où se trouvent les véhicules permet au siège d'affecter les interventions de manière optimale, en missionnant le technicien disponible le plus proche, explique de son côté Julien Havard, directeur des opérations du groupe Roquette, spécialisé dans la distribution de boissons et qui a choisi une solution éditée par Webfleet. Les techniciens sur le terrain peuvent ainsi réaliser davantage d'interventions sans aucune conséquence sur la qualité des dépannages effectués. "

L'intégration des données de trafic aide également à organiser les itinéraires de manière efficace afin de répondre plus rapidement à des demandes urgentes ou à choisir un autre itinéraire afin d'éviter les embouteillages et donc les retards. C'est également un outil qui permet d'optimiser les frais de déplacement. Selon Masternaut, société détenue par Michelin, la télémétrie réduit de 70 % la survitesse et économise en moyenne 750 euros par an et par véhicule, dont un tiers porte le poste carburant.

L'indication des alertes de sécurité en temps réel (zones de dangers, à risques) proposée par GeoCoyote assure également une réduction significative des frais liés aux infractions routières. Néanmoins, malgré ces nombreux services, l'adoption de solutions télématiques n'est pas toujours bien perçue comme le montre le baromètre Flottes réalisé par Kantar pour le compte de l'Observatoire du véhicule d'entreprise.

Publié au printemps 2020, il révèle que les entreprises françaises restent en retard par rapport à l'Europe. Elles ne sont que 28 % à les retenir contre 33 % en Europe. "Ce décrochage entre les usages en France et ceux de l'Europe est davantage marqué au sein des entreprises dont la flotte comprend au moins un VUL (19 % contre 28 % en Europe), explique l'étude. Ils sont aussi spécifiques en France ; 37 % des sondés les plébiscitent pour l'amélioration de la sécurité des conducteurs, à quasi-égalité avec la localisation du véhicule, 36 % pour l'amélioration de la sécurité et 34 % pour l'amélioration des comportements des conducteurs."

Au chapitre des freins à leur expansion, "le sentiment d'intrusion qu'ils procurent" indisposent 62 % des entreprises ou "la crainte de non-acceptation par les employés" pour 54 % d'entre elles. Mais pour les collaborateurs qui s'inquiètent pour leur vie privée, la législation les met à l'abri de toute tentative d'intrusion de la part de l'employeur. Ce dernier doit en effet s'assurer de la légalité de son objectif et informer impérativement ses employés de la mise en place d'un tel système. Time is money, mais pas à n'importe quel prix.

Je m'abonne

NEWSLETTER | Abonnez-vous pour recevoir nos meilleurs articles

La rédaction vous recommande