En ce moment En ce moment

Publié par le | Mis à jour le

Je m'abonne
  • Imprimer

Les choses sont-elles susceptibles de changer ? Si oui, à quelle échéance ?

Les choses ont déjà commencé à bouger. En un an, le chômage est passé de 9,7 % à 9,1 % de la population active, et la tendance est positive. L'économie française a créé 250 000 emplois sur les douze derniers mois. Les embauches en contrat à durée indéterminée ont augmenté de 14 % en un an. Le nombre d'apprentis a augmenté de 5,6 % depuis septembre. Tous ces indicateurs confortent notre stratégie et m'incitent à maintenir nos efforts.

En pratique, comment les employeurs que sont les artisans et les entrepreneurs vont-ils avoir accès plus facilement à la formation pour eux-mêmes en tant que dirigeants et professionnels indépendants ? Pour leurs salariés et apprentis ?

Le nouveau Compte Personnel de Formation permettra à tous, aux employeurs comme aux salariés, de faire valoir ses droits à la formation professionnelle.

Comment doivent-ils procéder concrètement pour en bénéficier ?

À l'automne prochain, il suffira de télécharger l'application mobile donnant accès son Compte Personnel à la Formation. Depuis la loi pour la Liberté de choisir son Avenir professionnel, les droits à la formation ont été convertis en euros pour plus de lisibilité. Ainsi, les salariés bénéficient d'une enveloppe de 500 euros par an plafonnée à 5 000 euros sur 10 ans. Les personnes peu ou pas qualifiées ont quant à elles droit à 800 euros par an, avec un plafonnement à 8 000 euros sur 10 ans.

Qu'est-ce que la loi va changer pour les apprentis ? Comment l'offre d'apprentissage va-t-elle pouvoir mieux s'adapter au besoin des entreprises et être suffisamment attractive pour les jeunes ?

La loi renforce l'attractivité de l'apprentissage pour développer massivement cette voie et ce à tous les niveaux de qualification. Depuis le 1er janvier 2019, une aide au permis de conduire de 500€ est offerte aux apprentis majeurs, une augmentation de 30€ nets de leur salaire mensuel a été décidée pour les apprentis de moins de 20 ans en CAP ou en Bac pro, les passerelles entre apprentissage et statut scolaire ou étudiant sont facilitées.

De surcroît, tous les jeunes ont désormais la possibilité d'entrer en apprentissage à tout moment de l'année afin de ne pas perdre de temps. Enfin, le contrat d'apprentissage pourra également être effectué en partie à l'étranger, comme pour les étudiants Erasmus à l'université.

Pour les jeunes et leurs familles, l'enjeu est l'accès à une information claire sur les formations proposées. Désormais, les élèves en classe de 4e, 3e, 2nde et 1ère auront plusieurs journées d'information sur les métiers et les filières. Je suis convaincue que l'apprentissage est une voie d'excellence et de réponse au chômage de masse. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 70 % des apprentis trouvent un emploi dans les sept mois suivant leur formation, et le taux d'insertion est jusqu'à 20 % plus élevé que pour un jeune formé dans un cursus "classique".

Qu'est-ce qui va changer en termes de perception et de redistribution de la taxe d'apprentissage ?

Les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) et organismes collecteurs de la taxe d'apprentissage (OCTA) vont devenir des opérateurs de compétences (OPCO). Cette réforme majeure rentrera en application le 1er avril 2019. Elle contribuera à améliorer de manière puissante notre système de formation en créant plus de synergies entre les acteurs regroupés par filières et ainsi partager leurs besoins de formation.

Mon compte personnel de formation dans la poche

Une nouvelle application CPF (compte personnel de formation) disponible à l'automne 2019 donnera un accès simple et égal à la formation à tous les actifs. Grâce à l'application, chaque actif, avec son CPF et sans intermédiaire, pourra comparer la qualité des formations des organismes certifiés, le taux de réussite, la satisfaction des utilisateurs, et ainsi trouver la formation correspondant à ses aspirations professionnelles, mais aussi s'inscrire et payer en ligne. Tous ceux qui le souhaitent pourront se faire conseiller sur leur projet professionnel, en faisant appel à des conseils en évolution professionnelle gratuits présents sur tout le territoire.

Je m'abonne

Propos recueillis par Delphine Goater

Julien van der Feer,<br/>rédacteur en chef Julien van der Feer,
rédacteur en chef

La Lettre de la Rédac

Chaque semaine, l'essentiel de l'actu

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet